Questions de communication, n° 11/2007

Malades et maladies dans l'espace public
Benoît LAFON,Isabelle PAILLIART
Résumé
S'interroger sur la place des malades dans l'espace public et sur les modalités de visibilité et de construction des "maladies" nécessite d'opérer un déplacement. En mettant l'accent sur les "malades" plutôt que sur les autres acteurs du secteur de la santé (les scientifiques, les chercheurs, les médecins, les spécialistes…), l'objectif est de prendre en compte et d'analyser en profondeur plusieurs évolutions : l'exposition de la vie privée, la place du témoignage, la "professionnalisation" des patients… qui tendent à remettre en cause les fonctionnements traditionnels de ce secteur. Les institutions hospitalières ont amorcé un mouvement de reconnaissance des malades en les impliquant dans leurs structures, les pouvoirs publics ont fait du patient "l'acteur de sa santé" ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
20.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN 16335961
Date de première publication du titre 9 mai 2007
ISBN 9782864808299
EAN-13 9782864808299
Référence QC11-47
Nombre de pages de contenu principal 556
Format 16 x 24 x 2.7 cm
Poids 906 g

Malades et maladies dans l'espace public
Dossier coordonné et présenté par Benoît Lafon et Isabelle Pailliart


Isabelle Pailliart, Géraldine Strappazzon, " Les paradoxes de la prévention des cancers : publicisation et prévention " ;
Peter Dahlgren, Helena Sandberg, "  La construction de l'obésité dans l'espace public suédois " ;
Hélène Romeyer, " la santé à la télévision : émergence d'une question sociale " ;
Dominique Marchetti, "  Une rubrique "à part". L'information médicale de l'après-guerre au début des années 80 " ;
Philippe Ponet, " Les logiques d'une consécration journalistique. L'exemple des "50 meilleurs hôpitaux en France" " ;
Leila Azzeddine, Gersende Blanchard, Cécile Poncin, " Le cancer dans la presse écrite d'information générale. Quelle place pour les malades ? " ;
Benoît Lafon, " Le cancer en prime time. Émergence d'une confrontation distanciée avec la maladie par des fictions télévisées " ;
Philippe Bataille, "  La mort, le malade, le proche. Une question de communication entre ego et alter, et autrui " ;
Antoine Spire, Rollon Poinsot, " L'annonce en cancérologie ".

Échanges
Béatrice Fleury, Jacques Walter, " Pour une critique des médias en temps de conflits ? (3) " ;
Divina Frau-Meigs, " Pour une critique des médias, en cognition située " ;
Greg Kent, Jerry Palmer, " Conflit israélo-palestinien : médias occidentaux, "revendications de vérité" et antisionisme " ;
Catherine Saouter, " Une apostille sur les images ".

Notes de recherche
Patrick Amey, " Mise en scène de débats télévisés : vers une (socio)sémiopolitique des plateaux de télévision " ;
Robert Boure, " L'histoire des sciences de l'information et de la communication (2). Le cas des origines littéraires des SIC " ;
Jean-Pierre Esquenazi, " L'acte interprétatif dans l'espace social. Le ballet des interprétations de Vertigo " ;
Éric Heilmann, " Surveiller (à distance) et prévenir. Vers une nouvelle économie de la visibilité " ;
Dominique Meunier, "  La médiation comme lieu de "relationnalité". Essai d'opérationnalisation d'un concept " ;
Nathalie Nadaud-Albertini, " Ally Mc Beal : une enquête médiaculturelle. Comment vivre ensemble et se définir dans la seconde modernité ? " ;
Jacques Noyer, " Médiation de l'information télévisée et presse écrite : L'Hebdo du médiateur au prisme d'une "méta-médiation" " ;
Jean-Yves Trépos, " Passeurs de langues. Éléments pour une sociologie de la connaissance (2). Passages heureux et malheureux entre le français, le francique et l'allemand " ;
Galia Yanoshevsky, " Principes de lecture de la Une. Informer, confirmer, former ".

Notes de lecture
Livres reçus
Abstracts

S'interroger sur la place des malades dans l'espace public et sur les modalités de visibilité et de construction des "maladies" nécessite d'opérer un déplacement. En mettant l'accent sur les "malades" plutôt que sur les autres acteurs du secteur de la santé (les scientifiques, les chercheurs, les médecins, les spécialistes…), l'objectif est de prendre en compte et d'analyser en profondeur plusieurs évolutions : l'exposition de la vie privée, la place du témoignage, la "professionnalisation" des patients… qui tendent à remettre en cause les fonctionnements traditionnels de ce secteur. Les institutions hospitalières ont amorcé un mouvement de reconnaissance des malades en les impliquant dans leurs structures, les pouvoirs publics ont fait du patient "l'acteur de sa santé", les associations de malades jouent un rôle de plus en plus important dans la diffusion d'informations, dans la défense des intérêts de ceux-ci ou dans les actions de prévention à destination de ceux-ci.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire