Thémis dans la cité

Contribution à l'histoire contemporaine des facultés de droit et des juristes
Nader HAKIM,Marc MALHERBE
Date de publication
5 janvier 2010
Résumé
Le présent ouvrage est issu des travaux qui se sont tenus à Bordeaux les 9 et 10 octobre 2008, sous l'égide du C.A.H.D. (Centre Aquitain d'Histoire du droit) et de l'Université Montesquieu-Bordeaux IV. Rédigées par des historiens et historiens du droit issus de neuf universités, les études réunies s'inscrivent dans un large mouvement de renouvellement de l'histoire des facultés de droit et de la science juridique. Elles entendent notamment contribuer à une meilleure connaissance du lien intime et complexe unissant les facultés contemporaines, lieux privilégiés de Thémis, aux cités qui les accueillent. En leurs murs ou hors leurs murs, les facultés de droit ne cessent en effet de participer à la vie politique et sociale. Le XIXe siècle et le début du siècle suivant const ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
30.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20100105
ISBN 9782867816017
EAN-13 9782867816017
Référence 112800-20
Nombre de pages de contenu principal 444
Format 16 x 24 x 2.4 cm
Poids 790 g

Introduction

Entre Code civil et philanthropie : Frédéric Taulier ou le rêve d'un modèle grenoblois de solidarité municipale par Martial MATHIEU

De la toge à la francisqueJoseph-Barthélémy, un juriste entre République et réaction par Jean-Pierre ALLINNE

Un doyen des facultés de droit au service de la cité : Jean-Marcel Jeanneney par Pierre ALLORANT

Léon Duguit à Bordeaux, un doyen dans sa ville par Bernard Pacteau

Défenseur de Thémis et serviteur de Marianne : Frantz Despagnet, juriste polyvalent (1857-1906) par Marc MALHERBE

Les hommes de loi et les corps de ville en France sous l'Ancien Régime par Laurent COSTE

Entre réserve et engagement : les professeurs de droit dijonnais aux XIXe et XXe siècles par Pierre Bodineau

La nomination des professeurs de droit, sujet de débat parlementaire sous la monarchie de Juillet Autour du débat Lanjuinais-Salvandy, juin 1838 par Yann-Arzel DURELLE-MARC

Themis pour tous : L'engagement des notables pour une faculté de droit à Bordeaux au XIXe siècle par Nicolas ROTHE de BARRUEL

Les moyens d'expression faute de liberté : l'exemple des étudiants aixois dans la première moitié du XIXe siècle par Christiane DEROBERT-RATEL

Le doctorat en droit à Bordeaux sous la Troisième République (1870-juillet 1940) par Sarah AKBARALY

Entre tradition et adaptation. L'Association nationale des docteurs en droit : l'exemple de la section girondine (1963-1979 ) par Laetitia GUERLAIN

La diffusion des enseignements de la faculté de droit de Bordeaux : illustration de son rôle dans la formation des praticiens du droit et des professionnels du monde économique (fin XIXe siècle-milieu XXe siècle) par Fatiha CHERFOUH

Le notaire et l'aménagement urbain (XIIIe-XIXe siècles) par Catherine LECOMTE

Le présent ouvrage est issu des travaux qui se sont tenus à Bordeaux les 9 et 10 octobre 2008, sous l'égide du C.A.H.D. (Centre Aquitain d'Histoire du droit) et de l'Université Montesquieu-Bordeaux IV. Rédigées par des historiens et historiens du droit issus de neuf universités, les études réunies s'inscrivent dans un large mouvement de renouvellement de l'histoire des facultés de droit et de la science juridique. Elles entendent notamment contribuer à une meilleure connaissance du lien intime et complexe unissant les facultés contemporaines, lieux privilégiés de Thémis, aux cités qui les accueillent. En leurs murs ou hors leurs murs, les facultés de droit ne cessent en effet de participer à la vie politique et sociale. Le XIXe siècle et le début du siècle suivant constituent un véritable âge d'or pour l'influence des juristes qui, tous issus de ces facultés, peuplent systématiquement les institutions publiques.Par les portraits individuels et collectifs qu'elles dressent, par le tableau des études et des étudiants qu'elles brossent, ces quatorze monographies souhaitent concourir non seulement à l'histoire d'une faculté de droit, Bordeaux, mais également à celle de nombre de ses soeurs que sont Aix, Dijon, Grenoble, ou encore Paris. Par-delà les indéniables spécificités historiques qu'ils nous permettent de mieux comprendre, leurs auteurs nous aident aussi à poser les jalons d'une réflexion tant sur le droit et son enseignement que sur les milieux juridiques et judiciaires et leur immersion dans la cité.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire