Beautés arbitraires



Beautés arbitraires

Essai sur l'imagination à l'époque moderne




Isabelle Tillerot

Isabelle Tillerot est titulaire d'un doctorat en histoire de l’art moderne, pour lequel elle a bénéficié d’un Predoctoral Fellowship de deux ans au Getty Research Institute à Los Angeles. Cette thèse soutenue à l’université de Paris10 et récompensée en 2005 par le Prix Nicole, décerné par le Comité français d’histoire de l’art, et en 2007 par le Prix Marianne Roland Michel, décerné par la Fondation Marianne et Roland Michel de l’Institut de France, a été publiée sous le titre Jean de Jullienne et les collectionneurs de son temps. Un regard singulier sur le tableau (2010).

Son deuxième livre, Orient et ornement. L’espace à l’œuvre ou le lieu de la peinture (2018), a été choisi pour une traduction anglaise et paraîtra aux Getty Publications en 2021.

Pour la rédaction de son ouvrage dédié aux Beautés arbitraires, elle a reçu en 2018 une bourse aux auteurs du Centre national du livre (CNL). Il s’agit de sa troisième publication dans la collection Passages du Centre allemand d’histoire de l’art Paris.

Après avoir enseigné histoire de l’art à l’université de Californie de Los Angeles (UCLA), à l’université de Lausanne, à l’université de Paris10 et à The American University of Paris, elle est aujourd’hui chercheuse indépendante.

Bibliographie:

Ouvrages personnels:

Orient et ornement. L’espace à l’œuvre ou le lieu de la peinture, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme et Centre allemand d’histoire de l’art, coll. Passages, vol.57, 2018.

Traduction anglaise par Chris Miller à paraître aux Getty Research Institute Publications, 2021.

Jean de Jullienne et les collectionneurs de son temps. Un regard singulier sur le tableau, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme et Centre allemand d’histoire de l’art, coll. Passages, vol.37, 2010.

Direction de numéro de revue:

Les enjeux de la collection au xxiesiècle, avec des contributions de Roland Recht (Collège de France, Institut de France), Kathleen Berrin (Fine Arts Museums of San Francisco), Cécile Marceau (université de Bourgogne), Jean-Louis Déotte (université de Paris VIII), Charles Harrison, Michael Baldwin, et Mel Ramsden (Art & Language, Open University in the South, Oxford), Matthew Jackson (The University of Chicago), Éric Marion (université de Bourgogne), Steven Nelson (UCLA),Museum International, revue publiée par l’UNESCO, no235, septembre 2007, publié en arabe, anglais, chinois, espagnol et français. Version anglaise disponible en ligne: https://onlinelibrary.wiley.com/toc/14680033/2007/59/3.

Chapitres d’ouvrages, articles et actes de colloques (sélection):

– «L’ornement oriental en Occident, fragments d’une rencontre au xviiiesiècle», dans Kunstchronik7, numéro consacré à l’ornement, Verbrecherisch, dekadent, obsolet – oder unverzicht-bar? Debatten um das Ornament, éd. Christine Tauber, juillet 2019, p.369-378.

– «La famille d’Argenson face aux décors modernes», dans Véronique Meyer et Marie-Luce Pujalte-Fraysse (éd.), La famille d’Argenson et les arts, actes du cycle de journées d’études, université de Poitiers, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2019, p.231-245.

– «Du 'tact flou et séduisant des couleurs’ chez Jullienne, ou de l’art de marier tableaux, porcelaines, laques, statuettes, meubles, et autres effets», dans Anne Perrin-Khelissa (éd.), Corrélations. Les objets du décor au siècle des Lumières, Bruxelles, Éditions de l’université de Bruxelles, coll. Études sur le xviiiesiècle 43, 2015, p.149-181.

– «L’usage et la réception du dessin chez Jean de Jullienne», dans Pascal Griener et Patrick Michel (éd.),Connoisseurship. L’œil, la raison et l’instrument, actes du colloque, École du Louvre, 20-22octobre 2011, Paris, École du Louvre, 2014, p.141-153.

– «Watteau, Dezallier d’Argenville et Jullienne», dans Anne Lafont (éd.),1740, un abrégé du monde. Savoirs et collections autour de Dezallier d’Argenville, publication liée au programme de recherche: ‘Écrire, collectionner, classer à l’époque moderne’, et à l’exposition de l’Institut national d’histoire de l’art, Paris, 4mai-27juillet 2012, Paris,INHA, 2012, p.261-270.

– «Engraving Watteau in the 18thCentury. Order and Display in the Recueil Jullienne», dansGetty Research Journal3, janvier 2011, p.33-54.

– «Séailles biographe: Watteau poète de son temps», dans Sarah Linford et Michela Passini (éd.),Le génie dans l’art. Anthologie des écrits esthétiques et critiques de Gabriel Séailles, Paris, Kimé, collection Esthétiques, 2011, p.77-85.


Product image
Isabelle Tillerot
Orient et ornement
L'espace à l'oeuvre ou le lieu de la peinture
Passages/Passagen
Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Tout tableau est un fragment. Mais qui, du cadre ou du mur, construit le lieu de la peinture ? Que s'est-il passé lorsque cette énigme occidentale fut confrontée à une autre représentation du monde ? Dans quelle mesure la présence réelle ou fantasmée de l'Orient a-t-elle modifié le rapport de la peinture au support qui la donne à voir ?





124904-02


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Laura Déléant, Jérémy Filet, Lisa Jeanson
Questionner la recherche
Contributions des jeunes chercheurs aux systèmes complexes