La Tiers-Mondialisation de la planète

Bernard CONTE
Date de publication
10 septembre 2009
Résumé
La tiers-mondialisation de la planète, c'est le laminage des classes moyennes et la polarisation riches-pauvres de l'ensemble des sociétés, les ramenant toutes à l'état du Tiers-monde d'avant les " miracles ".On peut diversement décrire ce phénomène : " prolétarisation des classes moyennes ", " classes moyennes à la dérive ", " déclassement "... Bernard Conte analyse le caractère universel de cette transformation sociale comme résultat des politiques économiques néolibérales mises en oeuvre depuis le milieu des années 1970.Le libéralisme régulé des " trente glorieuses " fonctionnait sur la base redistributive du compromis fordiste au Nord et du clientélisme nationaliste au Sud. Puis la crise des années 1970 et l'implosion du bloc soviétique changèrent la donne, et le ca ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
21.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 10 septembre 2009
ISBN 9782867815744
EAN-13 9782867815744
Référence 112690-20
Nombre de pages de contenu principal 240
Format 16 x 24 x 1.6 cm
Poids 436 g


Introduction

Chapitre 1. Du libéralisme au néolibéralisme
Chapitre 2 : Des Trente glorieuses à la crise du libéralisme régulé
Chapitre 3. L'heure du monétarisme : le consensus de Washington
Chapitre 4 : L'échec relatif du consensus de Washington
Chapitre 5. Les fondements théoriques du post-consensus de Washington
Chapitre 6. Le post-consensus de Washington, vecteur ordolibéral de la mondialisation

Conclusion

 

La tiers-mondialisation de la planète, c'est le laminage des classes moyennes et la polarisation riches-pauvres de l'ensemble des sociétés, les ramenant toutes à l'état du Tiers-monde d'avant les " miracles ".On peut diversement décrire ce phénomène : " prolétarisation des classes moyennes ", " classes moyennes à la dérive ", " déclassement "... Bernard Conte analyse le caractère universel de cette transformation sociale comme résultat des politiques économiques néolibérales mises en oeuvre depuis le milieu des années 1970.Le libéralisme régulé des " trente glorieuses " fonctionnait sur la base redistributive du compromis fordiste au Nord et du clientélisme nationaliste au Sud. Puis la crise des années 1970 et l'implosion du bloc soviétique changèrent la donne, et le capitalisme s'orienta vers la financiarisation et la dérégulation.Dans un premier temps, le monétarisme inspira les ajustements structurels : la désinflation compétitive au Nord et les programmes du consensus de Washington au Sud. Quand leur mise en oeuvre buta sur l'obstacle politique, l'ordolibéralisme prit le relais, et sur la base du post-consensus de Washington, commença la diffusion mondiale d'une " économie sociale de marché " purifiée.L'économique et le social sont alors progressivement déconnectés du politique, la démocratie devient virtuelle, la redistribution s'épuise et la classe moyenne est en voie d'euthanasie... La dynamique du capitalisme financiarisé globalise la structure sociale fortement dualisée des pays les plus pauvres : c'est la Tiers-Mondialisation de la planète.Écrit dans un style abordable évitant le jargon économique, cet ouvrage est destiné au lecteur soucieux de décrypter les liens entre politique, économique et social, sous un éclairage différent de celui que propose la " pensée unique ".

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire