Nocturne de l'âme moderne

Le Spleen de Paris de Charles Baudelaire
Corinne BAYLE
Collection
Cours
Date de publication
6 mars 2015
Résumé
Inachevé et posthume, ce recueil en prose paru en 1869 est l'emblème de la modernité. La nouveauté de sa forme surprend par ses ruptures, du poème au conte, du discours à la fiction. Entre lyrisme et cynisme, sarcasme et mélancolie, il dessine la figure de l'artiste en promeneur solitaire de la métropole industrielle, baignant dans un univers hostile à l'idéal. C'est dans le renversement de cet exil que la littérature puise sa force de résistance. S'invente une poétique ou le prosaïque, la rêverie et l'ironie font pièce a la misère, la médiocrité ou la folie, dans le heurt d'images urbaines traversées par l'angoisse du Mal. Esquisses, scènes fugitives, ekphraseis contemporaines, promeuvent la poésie insolente d'un bizarre crépusculaire, au miroir d'un spleen dont l'inte ... Lire la suite
FORMAT
Produit proposé à la vente en plusieurs composants
13.20 €
Livre broché
12.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 17 novembre 2014
ISBN 9791024003542
EAN-13 9791024003542
Référence B117960-27
Nombre de pages de contenu principal 294
Format 15 x 20.5 x 1.6 cm
Poids 423 g

Note liminaire

Introduction

Chapitre premier – Inventer du nouveau
Le recueil du dernier Baudelaire. Hésitations. Variations. Rhapsodies ;
Le laboratoire d'une forme en devenir ;
Expériences de prose. Nouvelles, essais, traductions ;
Le beau bizarre. L'hétérogène et le fugitif.

Chapitre 2 – Une poétique duelle
Le Spleen de Paris vs Les Fleurs du Mal ;
Les duplicités de la Préface ;
" Un livre sans queue ni tête " ;
Des ekphraseis imaginaires. Réalisme et fantastique. Symboles et allégories ;
" Essais de poésie lyrique en prose ". Lyrisme et anti-lyrisme.

Chapitre 3 – La poésie à l'épreuve de la prose du monde
" Horrible vie ! Horrible ville ! " ;
La tentation de l'ailleurs. Drogue et folie ;
" Un bain de multitude " ;
Femmes, filles et fantômes ;
L'artiste et ses ersatz.

Chapitre 4 – Une œuvre crépusculaire
Le Mal et la Beauté ;
La prière et le blasphème ;
Ironie et tragédie ;
Misanthropie et mélancolie ;
Anywhere out of Poetry.

Conclusion

Anthologie critique

Bibliographie

Inachevé et posthume, ce recueil en prose paru en 1869 est l'emblème de la modernité. La nouveauté de sa forme surprend par ses ruptures, du poème au conte, du discours à la fiction. Entre lyrisme et cynisme, sarcasme et mélancolie, il dessine la figure de l'artiste en promeneur solitaire de la métropole industrielle, baignant dans un univers hostile à l'idéal. C'est dans le renversement de cet exil que la littérature puise sa force de résistance. S'invente une poétique ou le prosaïque, la rêverie et l'ironie font pièce a la misère, la médiocrité ou la folie, dans le heurt d'images urbaines traversées par l'angoisse du Mal. Esquisses, scènes fugitives, ekphraseis contemporaines, promeuvent la poésie insolente d'un bizarre crépusculaire, au miroir d'un spleen dont l'intensité déchirante fait signe jusqu'à nous.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire