Quaderni, n° 86/hiver 2014-2015

Penser le politique par le film
Laurent GODMER,David SMADJA
Revue
Quaderni
Date de publication
12 mars 2015
Résumé
Le numéro se propose d'articuler les rapports entre politique (pouvoir et vivre ensemble) et cinéma. Le film est appréhendé comme analyseur et pensée du politique. Il s'agit de mettre au jour le lien qui peut exister entre le cinéma – comme approche spécifique du monde imputable au réalisateur, au critique ou au spectateur – et le politique en tant qu'il suppose l'exercice du pouvoir et sa contestation.En quoi consistent les différentes modalités de mises en récit du pouvoir? De quelle manière s'opèrent ces cadrages qui concourent à l'organisation, à la mise en scène et à la prescription du réel et par conséquent du souhaitable, contribuant ainsi à la définition d'un champ des possibles et à la construction d'une identité et d'une tradition communes?
FORMAT
Livre broché
16.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN 09871381
Date de première publication du titre 12 mars 2015
ISBN 9782735119868
EAN-13 9782735119868
Référence 118433-02
Nombre de pages de contenu principal 96
Format 17 x 24 x .5 cm
Poids 179 g

Penser le politique par le film

Laurent Godmer, David Smadja, " Avant-propos : penser le politique par le film " ;

Boris Gobille, " Un défi à la loi ? Les controverses autour de Pierrot le fou de Jean-Luc Godard " ;

Antoine Faure, Emmanuel Taiëb,  " Temporalité de la politique alternative dans les séries " ;

Gwendal Châton,  " Entre revendication artiste et gramscisme de droite : le cinéma de Clint Eastwood comme apologie du libertanism américain " ;

Charles Bosvieux-Onyekwelu,  " L'Exercice et l'État : voyage dans le "back-office" de la politique " ;

Politique

Bertrand Morvan,  " Émergence d'un récit contradicatoire du périurbain dans la métropole du Grand Paris : le cas de l'Institut du Mont Ezard à Villecresnes au sud-est du Val-de-Marne " ;

Livres en revue

Le numéro se propose d'articuler les rapports entre politique (pouvoir et vivre ensemble) et cinéma. Le film est appréhendé comme analyseur et pensée du politique. Il s'agit de mettre au jour le lien qui peut exister entre le cinéma – comme approche spécifique du monde imputable au réalisateur, au critique ou au spectateur – et le politique en tant qu'il suppose l'exercice du pouvoir et sa contestation.En quoi consistent les différentes modalités de mises en récit du pouvoir? De quelle manière s'opèrent ces cadrages qui concourent à l'organisation, à la mise en scène et à la prescription du réel et par conséquent du souhaitable, contribuant ainsi à la définition d'un champ des possibles et à la construction d'une identité et d'une tradition communes?

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire