Temps donné aux tableaux (Le)

Une enquête au musée Granet, augmentée d'études sur la réception de la peinture et de la musique
Jean-Claude PASSERON,Emmanuel PEDLER
Date de publication
12 décembre 2019
Résumé
La sociologie de la réception artistique essaie de tirer les conséquences du fait – souvent rappelé théoriquement, mais plus rarement exploré empiriquement – que les œuvres n'existent et ne durent que par l'activité interprétative de leurs publics: lecteurs ou spectateurs figurent toujours en tiers entre le sens dont l'artiste a doté une œuvre et celui qu'elle prend pour ceux qui la reçoivent.Pour saisir ces réceptions en actes qu'en 1987, une équipe d'enquêteurs emmenée par Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler avait suivi les visiteurs du musée Granet d'Aix-en-Provence, chronomètre en main. L'objectif: mettre en évidence les ressorts sociaux du " temps donné aux tableaux ". C'est de cette étude originale que rend compte cet ouvrage initialement paru en 1991, et qui ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
28.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 12 décembre 2019
ISBN 9791036201189
EAN-13 9791036201189
Référence 123885-46
Nombre de pages de contenu principal 318
Format 15 x 23 x 2 cm
Poids 526 g

Note de l'éditeur

Pages liminaires

Remerciements

Préface
Samuel Coavoux, Igor Martinache, Pierre Mercklé – Quand les sociologues entrent au musée

I. Des règles à la méthode

II. Face à des œuvres singulières, des " manières de visite " socialement différenciées

III. Renouveler la sociologie de la culture

IV. Réceptions d'une sociologie de la réception

V. Redonner du temps aux tableaux et à la sociologie !

Première partie : Le temps donné aux tableaux
Jean-Claude Passeron, Emmanuel Pedler – Compte-rendu d'une enquête réalisée en 1987 au Musée Granet d'Aix-en-Provence

Avant-propos
Jean-Claude Passeron, Emmanuel Pedler – Le Musée Granet d'Aix-en-Provence, d'après un guide

Introduction
Jean-Claude Passeron, Emmanuel Pedler – Du musée aux tableaux

I. Sociologie et iconologie

II. Hypothèses, méthodes, indicateurs et terrains

III. L'implantation du protocole d'observation au Musée Granet

Chapitre 1
Jean-Claude Passeron, Emmanuel Pedler – La visite du musée

I. Les visiteurs du Musée Granet
A. Un flux de sur-diplômés et de visiteurs étrangers
B. La morphologie de l'échantillon et les principes de variation
1. Hommes et femmes : les différences ne sautent pas aux yeux
2. L'effet de l'âge : une grande régularité
3. Le milieu social : un principe d'engendrement des attitudes relativement autonome par rapport à la profession ou au diplôme
4. "Professions artistiques" et "professions intellectuelles" : la proximité culturelle par le métier
5. L'intensité de la pratique muséale : les "habitués" ne constituent pas un groupe homogène

II. Les types de visites
A. Le temps passé dans le musée
1. Une structure paradoxale de l'effet de diplôme
2. Attitudes extrêmes : les visites au ralenti et les visites au galop
B. L'utilisation de l'offre du musée
1. La distribution du temps de visite
2. Le retour devant les tableaux et la lecture des notices
C. L'espace du musée : trajets et déambulations
1. Aile droite, aile gauche : deux présentations des œuvre
2. L'accélération des fins de visite
3. La salle A et la salle C : les Cézanne
D. La disposition à choisir
1. Le problème des formes de sélectivité : l'usage inégal du temps de visite
2. La formulation d'une préférence pour des œuvres singulières
E. Profils comparés de visites
1. La visite d'un " professionnel "
2. La visite du troisième âge
3. La visite de " bon ton "
4. La visite du diplômé " moyen "

III. Conclusion sur les variables du comportement muséal

Chapitre 2 : Le sort fait à chaque tableau, Jean-Claude Passeron, Emmanuel Pedler.

I. Le succès des œuvres : le classement des tableaux en fonction du sort que lui a fait l'ensemble des visiteurs
A. La convergence des classements opérés par le comportement muséal des visiteurs
1. L'hétérogénéité des genres de peinture sur lesquels converge l'attention d'un public de musée
2. Autres convergences des classements ; le cas des tableaux dédaignés : les "études" versus les œuvres
3. Le regroupement des tableaux en fonction de caractéristiques du "sujet" : le "vivant" et "l'inanimé" ; "l'intemporel" et le "narratif"
B. Les divergences fortes et structurées entre les classements : le coup de chapeau à la notoriété et la captation du regard
1. L'arrêt et le visionnement : Cézanne et les autres
2. Autres permutations systématiques opérées par le classement aux temps et aux arrêts
3. Que signifient les classements par la lecture des notices ?
4. Retourner devant un tableau

II. L'effet-tableau et les attitudes des visiteurs : la caractérisation des tableaux par les groupes et des groupes par les tableaux
A. Préférences et dédains des différents groupes : aucun groupe n'est " puriste "
B. Un analyseur des différences entre groupes de visiteurs et entre types de peinture : la neutralisation des convergences
1. La "personnalité" différentielle des groupes dessinée par les tableaux
2. La "personnalité" différentielle des tableaux dessinée par les groupes

III. Traces de conclusion

Deuxième partie : prolongements

Chapitre 3
Jean-Claude Passeron – Les pactes de réception artistique, Comment enquêter sur la peinture ?

I. Pourquoi une sociologie de la réception des œuvres ?

II. Pourquoi une sociologie de la réception des images ?

III. Les " pactes " de réception iconique
A. La part sociologique dans la description d'une interprétation iconique : le public réel
B. La sociologie de la réception d'images : trouver les conditions historiques et culturelles de la " quasi-assertion " qui fait parler les images

Chapitre 4
Jean-Claude Passeron – L'œil et ses maîtres, Fable sur les plaisirs et les savoirs de la peinture

I. Routines d'oculistes

II. Consultations chez les ophtalmologues

III. Le rêve de l'œil total

IV. Le plaisir impur

V. La peinture institutrice

Chapitre 5
Emmanuel Pedler – Les cheminements de l'écoute musicale, Du modèle lettré aux structurations indigènes

I. La formalisation : un outil linguistique au service de l'analyse musicale

II. Un topos fondateur, modèle d'une compréhension musicale adéquate

III. De la validation expérimentale du topos à sa validation empirique implicite

IV. Un exemple de " clôture descriptive " : de la validation expérimentale à l'invalidation empirique
B. La validation expérimentale
A. L'invalidation empirique
C. Le protocole d'entretien
V. L'écoute musicale : une pratique complexe

Chapitre 6
Emmanuel Pedler – De l'analyse à l'écoute, Les unités sémiotiques temporelles

I. De l'analyse à la réception
A. La description de l'écoute : avec ou sans consigne ?
1. Décrire les actes sémiques de l'écoute
2. Une ethnographie de l'écoute
B. Les objets de l'enquête : de l'Œuvre à l'Étude
C. Les fondements sémiologiques des U.S.T
1. Le renouveau de l'analyse musicale
2. Théorie " régionale ", théorie " générale "

II. Les cadres de l'enquête
A. Description du protocole
1. Le protocole musitrope
2. Quelques résultats d'analyse
B. Quelques directions d'analyse

Annexes

Annexe 1
Entretien avec Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler

Annexe 2
Jean-Claude Passeron, Emmanuel Pedler – Les données
I. Présentation des données
II. Les variables dépendantes : la visite du musée

Annexe 3
Cahier iconographique

La sociologie de la réception artistique essaie de tirer les conséquences du fait – souvent rappelé théoriquement, mais plus rarement exploré empiriquement – que les œuvres n'existent et ne durent que par l'activité interprétative de leurs publics: lecteurs ou spectateurs figurent toujours en tiers entre le sens dont l'artiste a doté une œuvre et celui qu'elle prend pour ceux qui la reçoivent.Pour saisir ces réceptions en actes qu'en 1987, une équipe d'enquêteurs emmenée par Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler avait suivi les visiteurs du musée Granet d'Aix-en-Provence, chronomètre en main. L'objectif: mettre en évidence les ressorts sociaux du " temps donné aux tableaux ". C'est de cette étude originale que rend compte cet ouvrage initialement paru en 1991, et qui a été beaucoup plus souvent cité que véritablement lu.La réédition qu'en propose aujourd'hui la Bibliothèque idéale des sciences sociales est augmentée de plusieurs textes importants dans lesquels les deux sociologues ont poursuivi ces analyses sur la réception des œuvres artistique, à la fois dans le domaine pictural et dans le domaine musical. S'attachant à décrire et mesurer précisément les " pactes " de réception artistique qui se nouent ainsi entre les œuvres et leurs publics, l'ensemble propose une sociologie centrée sur le sort réservé à des œuvres singulières, qui se distingue de la sociologie de la consommation culturelle qui occupe encore aujourd'hui la plus grande place dans les enquêtes en sociologie de la culture. Elle vise en effet à identifier les actes sémiques de l'expérience esthétique en les cernant par des indicateurs objectifs – ce en quoi elle relève pleinement de la sociologie d'enquête.En complément de cet ensemble de textes, un long entretien avec Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler permettra aux lecteurs de découvrir la perspective générale dans laquelle s'inscrivait cette enquête exemplaire, et comment elle a influencé leurs travaux ultérieurs. Enfin, fait probablement inédit, cette réédition met à la disposition des lecteurs les données originales de l'enquête, leur permettant ainsi de prolonger par eux-mêmes les analyses des auteurs et d'explorer plus avant les pistes ouvertes par une approche dont la fécondité heuristique reste toujours aussi vive.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire