La Comédie de Clermont-Ferrand

Un siècle de théâtre en province de la Première à la Troisième République
Philippe BOURDIN
Date de publication
20 janvier 2022
Résumé
Le présent ouvrage se propose de faire revivre la Comédie de Clermont-Ferrand du milieu du XVIIIe siècle à 1890 - année où l'on envisage la construction de l'Opéra-Théâtre municipal, encore utilisé en ce début du xxie siècle. Ce faisant, il n'étudie pas moins de trois salles successives sous trois monarchies et trois républiques, et bien des statuts différents pour les scènes, les auteurs, les artistes. Les carrières individuelles, celles des troupes, les tournées de prestige, la sociologie et les goûts des publics, la police du spectacle, les répertoires et la critique théâtrale, la sensibilité aux nouveautés parisiennes et au contexte politique national, sont autant de fils conducteurs du récit. Nous transportant d'une architecture, d'un décor à l'autre, il n'omet pas ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
65.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20 janvier 2022
ISBN 9782383770015
EAN-13 9782383770015
Référence 125360-37
Nombre de pages de contenu principal
Format 21 x 27 x 3.8 cm
Poids 2400 g

Introduction
La diversité sociale clermontoise
Une opinion publique, des opinions politiques

Chapitre premier : Aux origines d'un théâtre municipal (1759-1789)

1. La précarité des troupes
2. Les Lumières au théâtre
3. Des publics à discipliner ?

Chapitre second : Les libertés de la Révolution

1. L'école des mœurs
2. Voilà les comédiens
3. La politisation du répertoire
4. Troubles dans la salle

Chapitre troisième : L'Empire des privilèges

1. La salle de la place Derrière-Clermont
2. Dumaniant, ou penser n'est pas diriger
3. Le coût d'une troupe
4. Moralité de la Comédie
5. Tradition du répertoire

Chapitre quatrième : Le statu quo de la Restauration

1. L'intervention des autorités politiques
2. Les directeurs privilégiés
3. La guerre des répertoires
4. Paris-province : l'abolition des distances et du temps
5. Les artistes au crible de la critique
6. Les tournées des vedettes
7. Fréquentation de la salle
8 .Une arène politique

Chapitre cinquième : La monarchie de Juillet, vaudeville et romantisme

1. Le chantier permanent de la salle
2. Le périmètre d'un privilège
3. Être directeur : un métier et une économie
4. La formation des troupes
5. L'organisation des représentations
6. Le règne d'Eugène Scribe
7. Le souci de l'ordre

Chapitre sixième : Les réjouissances du Second Empire

1. Le périmètre de l'activité théâtrale
2. " Un quadrilatère informe qui n'a pas de nom en architecture "
3. Nominations et démissions : les aléas des directions
4. Le prestige des invités
5. Des recrutements au nord de la ligne Maggiolo
6. La mutation des répertoires
7. Les dramaturges de la capitale auvergnate
8. Grincements politiques et bruits du monde
9. La société à travers le prisme du drame et de la comédie
10. Le cadre de la mise en scène
11. Compléments au spectacle
12. À la rencontre des publics
13. Le puff et la nouveauté

Chapitre septième : Les dernières heures de la comédie de la place Derrière-Clermont

1. Les vices du bâti
2. Les hommes de l'art
3. Les moyens de l'illusion
4. De l'État à la famille : les affres du répertoire

Chapitre huitième : Un théâtre provisoire qui dure

1. La salle du théâtre provisoire
2. L'insuffisance des aides municipales
3. Les troupes au service du théâtre provisoire
4. À l'heure des représentations
5. Politiques du répertoire

Conclusion

Glossaire

Bibliographie

Index des noms propres

Le présent ouvrage se propose de faire revivre la Comédie de Clermont-Ferrand du milieu du XVIIIe siècle à 1890 - année où l'on envisage la construction de l'Opéra-Théâtre municipal, encore utilisé en ce début du xxie siècle. Ce faisant, il n'étudie pas moins de trois salles successives sous trois monarchies et trois républiques, et bien des statuts différents pour les scènes, les auteurs, les artistes. Les carrières individuelles, celles des troupes, les tournées de prestige, la sociologie et les goûts des publics, la police du spectacle, les répertoires et la critique théâtrale, la sensibilité aux nouveautés parisiennes et au contexte politique national, sont autant de fils conducteurs du récit. Nous transportant d'une architecture, d'un décor à l'autre, il n'omet pas d'appréhender les conditions économiques d'un art qui vit aussi, au besoin, d'amalgames avec les amateurs, les curiosités, le cirque.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire