L'œil des libraires : musique et mélodies

Les libraires du Comptoir vous proposent des sélections thématiques. Aujourd’hui : la musique.

Date de la fête de la musique mais aussi jour le plus long puisque solstice d'été, le 21 juin nous invite à célébrer la vie à travers la musicalité. Tout un programme dans lequel nos libraires se proposent de vous faire plonger à travers une sélection de titres pour tout (re)découvrir de la musique par-delà les frontières et les époques. Car qu'y a-t-il de plus unificateur et universel qu'une mélodie ?

 

Franck Zappa, l'un et le mutliple, de Juliette Boisnel et Pierre-Albert Castanet (Presses universitaires de Rouen et du Havre)

Ce volume, conçu à l'occasion des vingt ans de la disparition de Frank Zappa, réunit les contributions de musicologues, de compositeurs et de musiciens : il met en lumière l'aspect savant de l'œuvre de cet artiste iconoclaste en étudiant son travail de chef d'orchestre, de compositeur ou de cinéaste.

→ En savoir +

 

Des barrios aux bayous. Musique populaire et identités aux États-Unis de Claude Chastagner (Presses universitaires de Bordeaux)

Cet ouvrage explore des pratiques musicales qui connaissent actuellement un grand succès public et critique aux États-Unis, mais qui restent pourtant méconnues de ce côté-ci de l'Atlantique : celles des communautés chicanos (chicano rock, tejano pop, narcocorridos), francophones (zydeco et musique cadienne), indo-pakistanaises (bhangra) et les valses et polkas de l'immigration slave, germanique et scandinave. Rédigé dans un style accessible, ce livre croise différentes disciplines : musicologie, anthropologie, sociologie, cultural studies, études diasporiques et postcoloniales.

→ En savoir +

 

Musique et danse dans le monde gréco-romain : l'apport des papyrus, de Marie-Hélène Marganne et Gabriel Nocchi Macedo (Presses universitaires de Lièges)

Si, redécouvertes il y a un peu plus d'un siècle, la musique et la danse antiques connaissent ces dernières années un réel regain d'intérêt, notamment suite aux dernières découvertes archéologiques et papyrologiques, aucun volume en français accessible aux non-spécialistes n'a montré jusqu'ici l'apport précieux de la papyrologie à la connaissance de ces disciplines immatérielles, mais combien suggestives pour des lecteurs du XXIe siècle, immergés, comme jamais auparavant, dans une société de loisirs, où l'image et le son ont pris tant d'importance. Tel est le but poursuivi par cet ouvrage.

→ En savoir +

 

Du bruit à la musique, de Marie Baltazar (Éditions MSH)

À l'écart des scènes de concerts, dans les hauteurs des églises, les organistes s'effacent d'autant que la présence de leur instrument s'impose. Qui sont ces musiciens méconnus, ces artistes de l'invisible que l'on entend mais que l'on ne voit pas ? Ce livre est une invitation à grimper les marches des tribunes et entrer dans l'univers insoupçonné des organistes.

→ En savoir +

 

La musique a-t-elle un genre ?, d'Alban Ramaut et Mélanie Traversier (Éditions de la Sorbonne)

"La musique a-t-elle un genre ?" :  la question soulève encore souvent indifférence polie, sinon hilarité, voire mépris. Et pourtant ! Comme la littérature et la peinture, la musique n'échappe pas aux catégorisations genrées et encore moins aux inégalités de genre qui relèguent dans l'ombre les femmes artistes. Ce volume examine sur la longue durée ce phénomène d'invisibilisation des musiciennes à l'oeuvre tant dans l'historiographie que dans l'imaginaire social, tant dans les discours que dans les pratiques de création et les programmations.

→ En savoir +

 

Petits pays, grandes musiques, de Bernard Lortat-Jacob (Publication de la société d'ethnologie, Nanterre)

Synthèse d'une vie de chercheur, d'enseignant et de musicien, le présent ouvrage de l'ethnomusicologue Bernard Lortat-Jacob offre une vision panoramique des musiques populaires des pays parcourus par l'auteur (Maroc, Sardaigne, Roumanie, Albanie) en même temps qu'une leçon magistrale de musicologie.

→ En savoir +

 

Billy Wilder et la musique d'écran, de Julie Michot (Éditions et presses universitaires de Reims)

Julie Michot relève le défi d'aborder Billy Wilder par le biais de la musique et nous ouvre une perspective passionnante en nous faisant réaliser à la fois l'abondance et la diversité de cette dimension dans l'œuvre du cinéaste. De plus, dans cette analyse, la musique, parce qu'elle sous-tend le dialogue et le son, devient à la fois un outil d'investigation original et un instrument de création considérable et, jusqu'ici, négligé.

→ En savoir +

 

Filmer le jazz, de Thierry Maligne (Presses universitaires de Bordeaux)

Ce livre réunit la totalité des communications faites lors du colloque jazz bisannuel de Monségur (Gironde). Ces entretiens publics ont permis de faire le point sur la place de l'improvisation dans le jazz, du manouche au free, du big band "classique" à la formation avant-gardiste des Soundpainters. Les auteurs y examinent la frontière ténue qui sépare l'improvisation et la composition, l'improvisation et l'écriture.

→ En savoir +

 

L'improvisation du jazz (Presses universitaires de Bordeaux)

Le livre réunit les communications issues du 2e Colloque de Monségur, 23 juil. 2004. Réflexions sur la ligne frontalière mobile entre l'improvisation et la composition, qui semble fondatrice d'une "esthétique de l'improvisation" propre au jazz, qui dépend elle-même d'une esthétique des moments, de l'atmosphère culturelle de réception et des modes.

→ En savoir +

 

Mallarmé et la musique, la musique et Mallarmé, d'Antoine Bonnet et Pierre-Henry Frangne (Éditions rue d'Ulm)

Le livre explore, sous la forme d'un cercle ou plutôt d'un pli, à la fois la théorie mallarméenne de la musique, sa mise en pratique poétique, et les compositeurs qui mirent Mallarmé en musique : principalement Debussy, puis Boulez qui en fit le cœur de son entreprise. Il tente ainsi de clarifier le sens artistique, poétique, historique, esthétique et philosophique de la référence constante de Mallarmé à la musique et d'examiner à cette aune les musiques qui se réfèrent au poète.

→ En savoir +

 

La médecine de l'âme, de Jean Lambert (Publications de la Société d'ethnologie, Nanterre)

Le chant de Sanaa (al-ghinâ al-san'ânî ) est la tradition musicale citadine la plus classique du Yémen, et la plus ancienne de la Péninsule arabe. Au cours du cérémonial du magyal, qui réunit les hommes autour de la consommation du qat, ainsi que pendant les veillées de mariage, samra, la musique entretient la contemplation poétique et la convivialité. Alors qu'au Yémen la musique est sévèrement tenue en suspicion, le plaisir musical favorise une inventivité qui défie les valeurs religieuses et le code de l'honneur, offrant au corps social un moyen privilégié de renouvellement. C'est en ce sens que, pour les Yéménites, elle est une "médecine de l'âme".

→ En savoir +

 

La Valeur de l'émotion musicale, de Pierre-Henry Frangne, Hervé Lacombe, Marianne Massin, Timothée Picard (Éditions rue d'Ulm)

Au sein des recherches actuelles sur l'émotion musicale, ce livre possède une approche originale : il ne s'agit pas tant de décrire la nature, les opérations et les fonctions de cette émotion, que de s'interroger sur les enjeux conceptuels, culturels, sociaux et artistiques de sa valorisation ou de sa dévalorisation. Autour de ce souci axiologique, il s'agit donc d'articuler des perspectives anthropologiques, esthétiques, historiques et pragmatiques afin de poser la question : au nom de quoi, en vue de quoi et dans quels moments de la musique occidentale, les acteurs impliqués par son exercice et sa compréhension revendiquent-ils ou refusent-ils l'émotion ?

→ En savoir +

 

Musiques, mondialisation et sociétés, de Myriam-Odile Blin et Pierre-Albert Castanet (Presses universitaires de Rouen et du Havre)

Désirant relier les acteurs et les commentateurs de la vie artistique du monde, ce volume montre les divers degrés synergiques qui animent les sommets d'une triangulation conceptuelle (musiques, mondialisation et sociétés). Ressortissant de l'ici et de l'ailleurs, de l'art savant et de la musique populaire, du politique et du religieux, du localisme et de la globalisation, les articles cosmopolites qui le composent traitent, chacun à sa manière, du sens et des enjeux inhérents aux différentes expressions musicales des cents dernières années.

→ En savoir +

 

Musiques et danses dans l'Antiquité, de Marie-Hélène Delavaud-Roux (Presses universitaires de Rennes)

Cet ouvrage met en lumière les rapports complexes qui existent entre musiques, rythmes et danses dans l'Antiquité. Si la découverte de papyrus musicaux, les reconstitutions d'instruments antiques ou l'exécution de chorégraphies ont déjà renouvelé les connaissances sur le sujet, il restait cependant à étudier des questions majeures telles que les mouvements des instrumentistes, l'utilisation de la métrique et du rythme, le rôle des accents grecs dans la mélodie et dans le rythme, ou encore l'utilisation de sources spécifiques telles que l'épigraphie.

→ En savoir +

 

Musiques et images au cinéma, de Marie-Noëlle Masson et Gilles Mouëllic (Éditions Rue d'Ulm)

Quelle est l'influence de la musique sur la perception des images animées ? Que devient la musique quand elle n'est plus qu'un élément parmi d'autres dans cet ensemble synthétique et temporel qu'est le film ? Écouter les films pour mieux les voir, les voir pour mieux les écouter : tel est le but que se sont fixé, sans préjugés, les auteurs de ces études.

→ En savoir +

 

Besoin de conseils ou de recommandations ? Nos libraires vous accueillent du mardi au vendredi de 13h à 19h au Comptoir, situé au 1er étage de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 54 Boulevard Raspail - Paris 6. 

 

Derniers articles

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire