La Parole de l'enfant au bénéfice de ses droits

Yves DENÉCHÈRE
Date de publication
17 octobre 2019
Résumé
La Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE) de 1989 a reconnu aux enfants le droit d'expression, le droit d'opinion et le droit d'association (articles 12 à 15). À l'occasion du 25e anniversaire de ce grand texte juridique (2014), estimant la parole de l'enfant "innovante et nécessaire", l'UNICEF a donné la parole à des enfants du monde afin qu'ils puissent dire leurs rêves et leurs souhaits pour le XXIe siècle. La journée internationale des droits de l'enfant du 20 novembre 2017 a été placée par l'ONU sous l'égide de la question: "Êtes-vous prêts à entendre ce que les enfants du monde ont à dire?". Au-delà de ces manifestations ponctuelles qui donnent lieu à des actes symboliques très politiques et médiatiques, le recueil de la parole des enfants est auj ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
14.80 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN
Date de première publication du titre 17 octobre 2019
ISBN 9782875622211
EAN-13 9782875622211
Référence 123920-96
Nombre de pages de contenu principal 196
Format 16 x 24 x 1.3 cm
Poids 403 g

Introduction
Yves Denéchère – Pour une approche multidisciplinaire de la parole des enfants

Première partie : la parole des mineurs dans les sphères juridique, judiciaire et administrative

Géraldine Mathieu – La participation du mineur en conflit avec la loi : l'expérience belge ;
Juliette Halifax – L'accompagnement des mineurs dans les procédures judiciaires par un administrateur ad hoc en France : diffusion de leur parole et protection de leurs intérêts ;
Sarah Przybyl, Marie-Françoise Valette – De l'écoute à la prise en compte de la parole de l'enfant : le cas des mineurs non accompagnés en France ;
Adélaïde Laloux – " Ces papiers ne sont pas des papiers, mais des vies d'hommes ". Les archives françaises en tant que lieux de parole de l'enfant.

Deuxième partie : Les paroles des enfants au cœur des enjeux de(s) famille(s)

Blandine Mallevaey – La parole de l'enfant dans les procédures familiales en France ;
Katarzyna Pfeifer-Chomiczewska – La parole de l'enfant dans l'adoption. Perspective polonaise ;
Jacques Marquet, Laura Merla – La parole de l'enfant face aux ruptures et recompositions familiales en Belgique ;
Jean-Christophe Coffin – L'enfant des couples homoparentaux : une parole d'adultes au début du XXIe siècle en France ?

Troisième partie : L'agentivité des enfants à l'œuvre : retours d'expériences

Annick Bonomeau, Emmanuèle Facq – Du geste au mot : une contribution à l'apprentissage du langage dans les établissements de la petite enfance montpelliérains (France) ;
Bruno Hubert, Manuela Braud – Le récit d'enfants pour entendre leur expérience de l'école en France ;
Mélanie Jacquemin, Nicolas Mabillard – Trajectoires éducatives, travail et droits de l'enfant. Paroles d'enfants : premiers retours de terrains croisés (Dakar et Ziguinchor, Sénégal).

Résumés / Abstracts

Notices bio-bibliographiques

La Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE) de 1989 a reconnu aux enfants le droit d'expression, le droit d'opinion et le droit d'association (articles 12 à 15). À l'occasion du 25e anniversaire de ce grand texte juridique (2014), estimant la parole de l'enfant "innovante et nécessaire", l'UNICEF a donné la parole à des enfants du monde afin qu'ils puissent dire leurs rêves et leurs souhaits pour le XXIe siècle. La journée internationale des droits de l'enfant du 20 novembre 2017 a été placée par l'ONU sous l'égide de la question: "Êtes-vous prêts à entendre ce que les enfants du monde ont à dire?". Au-delà de ces manifestations ponctuelles qui donnent lieu à des actes symboliques très politiques et médiatiques, le recueil de la parole des enfants est aujourd'hui considéré comme un des enjeux forts de l'effectivité des droits de l'enfant. L'objectif de cet ouvrage est de confronter les diverses formes de prise en compte de la parole de l'enfant avec la notion d'agentivité des enfants, c'est-à-dire – au-delà de leur expression – leur capacité à être des agents actifs de leur propre vie, à exercer un contrôle et une régulation de leurs actes. La notion d'intérêt de l'enfant se trouve ainsi au cœur du dialogue interdisciplinaire et des réflexions portées par les auteur.e.s de ce volume. Dans les différentes contributions, les enfants sont perçus comme des acteurs et non comme des êtres passifs, dépendants ou incomplets; comme des membres à part entière de la société et pour ce qu'ils sont en tant qu'enfants aujourd'hui, et pas seulement pour ce qu'ils seront demain. Les différentes sciences sociales mobilisées (droit, science politique, linguistique, archivistique, sociologie, psychologie, sciences de l'éducation, géographie) abordent les questions de la parole des enfants selon des angles variés (apprentissages, genre, famille, justice, migrations, travail) et à différentes échelles (locales, nationales, transnationales), en privilégiant l'expérience quotidienne de ces derniers.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire