Théories économiques de la firme

Éric LECLERCQ
Date de publication
30 janvier 2018
Résumé
Par-delà les essais de spécification pionniers, notamment ceux de Franck Knight ou de Ronald Coase, l'analyse théorique de la firme a connu une inflexion significative depuis près d'un demi-siècle. Sont dès lors apparues d'importantes tentatives de renouvellement visant à un dépassement des insuffisances du modèle néo-classique originel. Mais, si l'objectif a alors bien consisté à remettre en cause l'hypothèse restrictive de " boîte noire " contenue dans celui-ci, les axes d'investigation retenus par ces différents courants de pensée s'avèrent en définitive, via leurs hypothèses de base, fondamentalement différenciables:- selon leur champ d'analyse: la spécification de la firme est abordée en référence à son rôle dans la sphère de l'échange (axe majoritaire) ou dans la ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
29.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 30 janvier 2018
ISBN 9791024008530
EAN-13 9791024008530
Référence 121657-27
Nombre de pages de contenu principal 388
Format 15.5 x 24 x 2 cm
Poids 598 g

Introduction générale

Ire partie. Firmes et marchés : théorie néo-classique, extensions et réexamens

Chapitre premier. La norme de marché de concurrence parfaite : un postulat de subordination théorique absolue de la firme au marché

Section première. Spécification générale de la firme en concurrence parfaite
Définition de la norme de concurrence parfaite
Propriétés

Section 2. Tentatives de relâchement de l'hypothèse de structure mono-agent
La relation propriétaire/dirigeant : l'approche managériale
La relation employeur/travailleur
Conclusion

Chapitre 2. Abandon du postulat de subordination théorique absolue de la firme au marché

Section première. Marchés concurrentiels et modes de subordination
La relation marché/firme stricto sensu : conceptions de la concurrence
Concurrence, régulation publique et comportement des firmes

Section 2. Problématique d'arbitrage et équivalence statutaire de la firme et du marché : l'approche transactionnaliste de Coase
Coûts de transaction et existence de la firme
Régulation publique et analyse de la firme

Conclusion de la Ire partie

IIe partie. Firmes et contrats

Chapitre 3. Analyse des ajustements ex ante : les théories des incitations

Section première. Droits de propriété et incitations
Principes
Propriété privée et analyse de la firme
Conclusion

Section 2. Incitations et comportements individuels
Incitations et coordination verticale : la théorie de l'agence
Incitations et coordination horizontale : l'apport d'Aoki
Conclusion

Chapitre 4. Analyse ex post des comportements et incomplétude des contrats

Section première. La théorie néo-institutionnaliste des coûts de transaction (Williamson) Principes généraux
Coût de transaction, coordination et internalisation des échanges
Conclusion

Section 2. La théorie des contrats incomplets
Principes généraux
Relations interfirmes : hold up et internalisation des échanges
Relation d'emploi intrafirme : la firme comme collection d'actifs non humains
Conclusion

Conclusion de la IIe partie

IIIe partie. Interprétations hétérodoxes

Chapitre 5. Approche conventionnaliste

Section première. Analyse interactionnelle : principes et outils de coordination
Les instrumentations de stabilisation et d'évaluation de la relation
Le statut théorique de la firme

Section 2. Firmes, institutions et coordination macroéconomique
La coordination interfirmes et le marché
La problématique de la coopération interfirmes
Conclusion

Chapitre 6. Approches par les compétences

Section première. L'approche behavioriste
Coordination par coalition et objectifs
Processus de décision et rationalité

Section 2. Apports précurseurs d'ordre managérial
L'analyse en termes de ressources de Penrose
L'analyse en termes d'activités de Richardson

Section 3. La théorie évolutionniste
Fondements cognitivistes
Apports et apories
Conclusion

Chapitre 7. Une approche holistique : la théorie de la régulation

Section première. Vers une recherche des fondements institutionnels de la firme
Principes généraux
Statut théorique de la firme régulationniste

Section 2. Régulation, stratégies et structures des firmes
Concept de modèle productif
Régime d'accumulation et figures productives des firmes
Conclusion

Conclusion de la IIIe partie

Conclusion générale

Section première. Recomposition interne : les problématiques de compatibilité et de réassortiment des modèles
La mise en rapport des théories contractualistes
Approches en termes de transactions et en termes de compétences
Économie de la convention et théorie de la régulation

Section 2. Recomposition externe : le modèle partenarial comme alternative au modèle actionnarial
Interprétation standard de la firme capitaliste contemporaine à partir du modèle de la valeur actionnariale
Plaidoyer pour une reformulation partenariale du modèle de la firme

Bibliographie

Table des graphiques et des tableaux

Par-delà les essais de spécification pionniers, notamment ceux de Franck Knight ou de Ronald Coase, l'analyse théorique de la firme a connu une inflexion significative depuis près d'un demi-siècle. Sont dès lors apparues d'importantes tentatives de renouvellement visant à un dépassement des insuffisances du modèle néo-classique originel. Mais, si l'objectif a alors bien consisté à remettre en cause l'hypothèse restrictive de " boîte noire " contenue dans celui-ci, les axes d'investigation retenus par ces différents courants de pensée s'avèrent en définitive, via leurs hypothèses de base, fondamentalement différenciables:- selon leur champ d'analyse: la spécification de la firme est abordée en référence à son rôle dans la sphère de l'échange (axe majoritaire) ou dans la sphère de la production;- selon leur objet d'analyse: les problématiques étudiées concernent, suivant les modèles, l'existence, le périmètre ou encore la structure de la firme.Face à une telle hétérogénéité théorique, le présent ouvrage vise à une présentation synthétique et structurée de nature à rendre la connaissance et la compréhension de l'architecture des théories de la firme accessibles aux étudiants poursuivant une formation en économie, mais aussi, d'une manière plus générale, à tous ceux qui s'intéressent à la problématique d'institutionnalisation de la firme, c'est-à-dire in fine à l'analyse de son rôle dans la société.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire