Daniel Fabre, le dernier des romantiques



Daniel Fabre, le dernier des romantiques

Actes du colloque de Paris, octobre 2018
Nicolas Adell, Philippe Artières, Pierre Centlivres, Vincent Debaene, Christian Hottin, Cyril Isnart, Marc-Antoine Kaiser, André Mary, Marcello Massenzio, Jean-Christophe Monferran, Véronique Moulinié, Pierre Nora, Sylvie Sagnes, Dominique Serena, Claudie Voisenat, Thierry Wendling

Directeurs éditoriaux Sylvie Sagnes, Claudie Voisenat



Nicolas Adell

maître de conférences
université de Toulouse

Nicolas Adel

Maître de conférences en anthropologie à l'université ToulouseII-LeMirail, Nicolas Adell travaille sur les thématiques despassages àl’âge d’homme dans les sociétés européennes dans une perspective d’anthropologie historique et, plus généralement, de la production des identités individuelles et collectives (lanarration desoi, lesecret, l’initiation, la dimension patrimoniale des communautés sont ses postes d'observation). Auteur de nombreux articles apportant un éclairage neuf sur la société et la culture du compagnonnage, il a publié en 2008 dans la présente collection une synthèse de ses recherches: Deshommes dedevoir. Lescompagnons duTour deFrance (xviiie-xxesiècle).

Après des recherches conduites sur des communautés de métier de forme initiatique (les compagnonnages), Nicolas Adell a prolongé les problématiques liées aux modes de production des sujets et des identités individuelles et collectives dans la modernité occidentale dans deux directions: une anthropologie des modes de rapport au passé (constructions des patrimoines notamment) et une anthropologie des mises en forme de l'existence (passions de la narration de soi, arts savants de vivre, etc.).

Responsable scientifique du programme VISA, Nicolas Adell y développa la question des mises en forme savante de la vie à partir de l’analyse du monde des folkloristes, en France et en Europe, entre les années 1930 et les années 1970 d’une part, et à partir de l’analyse comparée des manières de dire la/ sa vie chez les premiers anthropologues au moment où la discipline s’institutionnalise (1860-1930; États-Unis, Grande-Bretagne, France) d’autre part.

Nicolas Adell est rédacteur en chef de la revue Ethnologie française.

Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Coordination éditoriale de Nicolas Adell

Product image
Jean-Pierre Albert, Marlène Albert-Llorca, Dominique Blanc, Pascale Bonnemère, Josiane Bru, Maryse Carrareto, Marine Carrin, Dominique Casajus, Jean-Pierre Cavaillé, Patrizia Ciambelli, Jean-François Courouau, Michelle Fournié, Philippe Gardy, Adeline Grand-Clément, Christian Jouaud, Pierre Lemonnier, Véronique Moulinié, Sylvie Mouysset, Alain Paire, Annie Paradis, Patrick Pérez, Sylvie Sagnes, Marie Scarpa, Jean-Claude Schmitt, Jeanne Teboul, Gérard Toffin, Claudine Vassas, Nicolas Adell, Agnès Fine, Claudine Vassas
Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts
Actes du colloque de Toulouse, février 2017
Ethnologie de la France et des mondes contemporains
Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Daniel Fabre (1947-2016), figure de l'anthropologie française fonda, avec le préhistorien Jean Guilaine le Centre d'anthropologie des sociétés rurales. Le problème des passages à l’âge d'homme dans les sociétés européennes, les enjeux de l'écriture comme acte social et symbolique, et les contours d'une anthropologie de et avec la littérature.



Avec Nicolas Adell

Product image
Yolande Maury, Susan Kovacs, Sylvie Condette
Bibliothèques en mouvement. Innover, fonder, pratiquer de nouveaux espaces de savoir
Information - Communication
Presses Universitaires du Septentrion

Learning centres, bibliothèques 3e lieu… Dans le contexte de la transition numérique, la bibliothèque n'en finit pas de se réinventer, pour répondre aux attentes de ses usagers, qui sont plurielles et évolutives. Au-delà de gestes architecturaux forts, les nouvelles formes de bibliothèques qui émergent évoluent vers des structures hybrides.






125505-02


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :