Lumières, n° 20/2012-2

Penser la peine à l'âge des Lumières
Luigi DELIA,Gabrielle RADICA
Collection
Lumières
Date de publication
30 mars 2013
Résumé
L'image du mouvement intellectuel des Lumières qui remettrait en cause le droit de punir des siècles précédents, doit être nuancée. Philosophie et histoire sont convoquées pour savoir comment on pense la peine au XVIIIe siècle. L'histoire de la justice permet de se pencher sur la diversité des systèmes judiciaires européens et d'observer l'évolution de leur "rigueur" dans les discours normatifs et les pratiques pénales.Quant à l'histoire de la philosophie, revenant notamment sur Foucault, elle renoncera à présenter la pensée pénale des Lumières comme indistinctement humaniste, et ses adversaires comme unanimement hostiles à des vues utilitaristes. Les questions qui persistent dans la réflexion pénale contemporaine - fondements politiques du droit de punir, finalité rétr ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
22.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN
Date de première publication du titre 30 mars 2013
ISBN 9782867818493
EAN-13 9782867818493
Référence 115269-20
Nombre de pages de contenu principal 170
Format 24 x 16 x 0 cm
Poids 322 g

*Introduction*: Le droit de punir entre philosophie politique et histoire
de la justice
Luigi DELIA et Gabrielle
RADICA............................................. 7

*Première partie*. Pourquoi punir ?

La philosophie pénale des Lumières entre utilitarisme et rétributivisme
Dario
IPPOLITO...........................................................................21

Les Lumières pénales dans les républiques francophones de l'Helvétie
Elisabeth
SALVI..........................................................................
35

*Deuxième partie*. Gouverner les peines.

Souveraineté et raison d'État. Du crime de lèse-majesté dans *L'Esprit des
lois*
Céline
SPECTOR..........................................................................55

Droit de punir et construction d'une citoyenneté vertueuse dans la
philosophie de la peine de Filangieri
Francesco BERTI
.........................................................................73

Punir les corps/Séquestrer les âmes. Sur la peine dans la société roumaine
au XVIIIe siècle
Constanta VINTILA-GHITULESCU
................................................ 87

*Troisième partie*. La peine de mort.

Penser la peine dans la souveraineté et dans l'époque. Situation de
l'argumentation abolitionniste dans *Des Délits et des Peines* de Beccaria
Kevin
LADD...............................................................................
101

Justice des Lumières et guillotine: un problème philosophique
Luigi
DELIA...................................................................121

Bibliographie.................................................................
135

*Résumés*
.......................................................................143

Présentation des auteurs ................................................149

*Forum*

Les Lumières ont-elles existé ?
Daniel FULDA....................151

*Recensions*
Jean MONDOT, Mathilde LERENARD................................ 165
 

L'image du mouvement intellectuel des Lumières qui remettrait en cause le droit de punir des siècles précédents, doit être nuancée. Philosophie et histoire sont convoquées pour savoir comment on pense la peine au XVIIIe siècle. L'histoire de la justice permet de se pencher sur la diversité des systèmes judiciaires européens et d'observer l'évolution de leur "rigueur" dans les discours normatifs et les pratiques pénales.Quant à l'histoire de la philosophie, revenant notamment sur Foucault, elle renoncera à présenter la pensée pénale des Lumières comme indistinctement humaniste, et ses adversaires comme unanimement hostiles à des vues utilitaristes. Les questions qui persistent dans la réflexion pénale contemporaine - fondements politiques du droit de punir, finalité rétributive ou dissuasive de la peine, débat sur la légitimité et l'utilité de la peine de mort -, peuvent ainsi être revisitées dans leur genèse historique et conceptuelle.Montesquieu et Beccaria sont pris ici comme figures classiques de la philosophie pénale des Lumières, mais le propos de ce volume est aussi d'ouvrir le questionnement à des auteurs peu connus en France, comme Francesco Mario Pagano (1748-1799) et Gaetano Filangieri (1753-1788), ainsi qu'à des contextes européens peu balisés, comme les espaces helvétique et roumain.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire