Les Horreurs du monde

Phénoménologie des affections historiques
André STANGUENNEC
Date de publication
9 décembre 2010
Résumé
Phénoménologiquement, l'horreur est une émotion aussi fondamentale que l'angoisse ou la joie dans notre rapport au monde. Pourtant, en dehors de quelques notations précieuses de Sartre, elle n'a jamais fait l'objet d'une recherche phénoménologique approfondie.Ce livre veut donc combler une importante lacune. Mais il entend aussi montrer que, au-delà de ses caractères invariants, l'horreur étant par essence une émotion au sein d'une histoire individuelle ou collective, elle a fait en Europe l'objet d'expériences psychiques, politiques et esthétiques successives, relatives à des " formes culturelles " (Cassirer) et à des " métaphores absolues "(Blumenberg) chaque fois différentes.Leur analyse peut nous mener à la compréhension des horreurs du monde présent, ainsi qu'à la ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
32.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 9 décembre 2010
ISBN 9782735113354
EAN-13 9782735113354
Référence 113242-02
Nombre de pages de contenu principal 324
Format 16.5 x 24 x 2.5 cm
Poids 545 g

Introduction

Première partire : L'horreur, l'angoisse, la joie
Chapitre I – Une phénoménologie de l'horreur
Chapitre II – La joie opposée à l'horreur
Chapitre III – Les philosophies de l'horreur et leur logique du pire

Deuxième partie : Esthétiques de l'horreur de crise
Chapitre IV – L'esthétique de l'horreur tragique : d'Eschyle et Platon, à Freud et Sartre
Chapitre V – L'esthétique de l'horreur moderne
Chapitre VI – L'esthétique de l'horreur contemporaine

Troisième partie : Les horreurs du monde présent
Chapitre VII – Les cercles de l'horreur
Chapitre VIII – La perte d'un imaginaire fondateur
Chapitre IX – Le nouvel imaginaire du spectacle
Chapitre X – Les valeurs libérales d'un corps délibéré

Quatrième partie : Passée l'horreur, l'aurore ?
Chapitre XI – Les recours à l'Éternité
Chapitre XII – L'avenir selon les radicalismes critiques : postmoderne ou antémoderne ?
Chapitre XIII – Vers une aurore éthique et esthétique ?

Conclusion

Phénoménologiquement, l'horreur est une émotion aussi fondamentale que l'angoisse ou la joie dans notre rapport au monde. Pourtant, en dehors de quelques notations précieuses de Sartre, elle n'a jamais fait l'objet d'une recherche phénoménologique approfondie.Ce livre veut donc combler une importante lacune. Mais il entend aussi montrer que, au-delà de ses caractères invariants, l'horreur étant par essence une émotion au sein d'une histoire individuelle ou collective, elle a fait en Europe l'objet d'expériences psychiques, politiques et esthétiques successives, relatives à des " formes culturelles " (Cassirer) et à des " métaphores absolues "(Blumenberg) chaque fois différentes.Leur analyse peut nous mener à la compréhension des horreurs du monde présent, ainsi qu'à la perspective problématique de leur dépassement, en fonction de diverses hypothèses théoriques tant métaphysiques que juridiques ou esthétiques, analysées et évaluées au fil de la question : " passée l'horreur, l'aurore ? ".

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire