Exercer la justice du roi à Madrid

La juridiction royale d'une ville de cour pendant le règne de Philippe IV (1621-1665)
Olivier CAPOROSSI
Date de publication
30 janvier 2020
Résumé
C'est à partir de la lecture des sources judiciaires et administratives des principaux tribunaux du roi (le Conseil de Castille, la Junte Royale du Bureau, les six alcades de Cour, le corregidor de Madrid) et des livres de pratique judiciaires du XVIIe siècle que l'auteur tente de reconstituer l'exercice de la justice de Philippe IV (1621-1665) dans sa capitale Madrid. Les tribunaux laïcs qui constituaient alors la juridiction du roi rencontraient de nombreuses résistances pour exercer la justice pénale et maintenir l'ordre public dans la ville de cour lorsqu'ils ne s'opposaient pas entre eux. Les conflits de juridictions étaient donc fréquents et les magistrats du roi devaient affronter les privilèges judiciaires des militaires, du clergé et de la noblesse de cour. Cet ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
24.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20200130
ISBN 9791030001204
EAN-13 9791030001204
Référence 124329-20
Nombre de pages de contenu principal 354
Format 16 x 24 x 2 cm
Poids 629 g

Introduction

1ère partie : Le paysage juridictionnel madrilène, un espace en partage

Chapitre 1 : Les différentes juridictions d'une ville de cour

Chapitre 2 : Le Conseil de Castille, une emprise sur la capitale

Chapitre 3 : Les Alcades de Cour, une police pour la capitale

Chapitre 4 : Le corregidor et l'échevinage madrilène, une alliance de fait

2e partie : La machine du conflit juridictionnel

Chapitre 5 : La nébuleuse judiciaire de l'espace palatin

Chapitre 6 : Le for militaire, une menace permanente pour la paix civile

Chapitre 7 : La conflictualité des tribunaux ecclésiastiques

Chapitre 8 : Le désordre des courtisans

3e partie : La politique judiciaire de Philippe IV

Chapitre 9 : Affirmer la juridiction de la Couronne sur l'Église : mécanismes judiciaires et discours

Chapitre 10 : L'univers conflictuel des compétences

Chapitre 11 : L'économie de la grâce royale

Chapitre 12 : La grâce royale au cœur de l'arbitraire

Conclusions

C'est à partir de la lecture des sources judiciaires et administratives des principaux tribunaux du roi (le Conseil de Castille, la Junte Royale du Bureau, les six alcades de Cour, le corregidor de Madrid) et des livres de pratique judiciaires du XVIIe siècle que l'auteur tente de reconstituer l'exercice de la justice de Philippe IV (1621-1665) dans sa capitale Madrid. Les tribunaux laïcs qui constituaient alors la juridiction du roi rencontraient de nombreuses résistances pour exercer la justice pénale et maintenir l'ordre public dans la ville de cour lorsqu'ils ne s'opposaient pas entre eux. Les conflits de juridictions étaient donc fréquents et les magistrats du roi devaient affronter les privilèges judiciaires des militaires, du clergé et de la noblesse de cour. Cet apparent désordre était en fait régulé par le Conseil de Castille et sa politique régaliste, les différentes juntes de compétences et l'arbitrage du monarque Philippe IV, malgré l'augmentation continue des procès et des voies de recours. Dans cet ouvrage, l'auteur apporte une nouvelle compréhension des pratiques et d'une législation judiciaires complexes, et propose une analyse de la décision judiciaire à la lumière de la doctrine pénale de l'époque, pour aboutir à une réflexion plus globale sur le rôle social du système judiciaire espagnol et ses représentations à l'époque moderne.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire