Empereur et le moine (L')

Les relations du pouvoir impérial avec les monastères à Byzance (IXe-XIIIe siècle)
Rosa BENOIT-MEGGENIS
Date de publication
20 décembre 2017
Résumé
Au lendemain de la crise iconoclaste, alors que les moines apparaissent comme les héros de l'orthodoxie restaurée, le patronage aristocratique et impérial des fondations monastiques permet l'émergence de grands monastères dans l'Empire byzantin. Le présent ouvrage s'intéresse aux relations des moines avec l'empereur, relations personnelles, spirituelles et institutionnelles qui sous-tendent ce patronage a priori paradoxal; entre le IXe et le XIIIe siècle, les monastères bénéficiaient de privilèges importants alors même que les empereurs cherchaient à limiter l'emprise des puissants sur les terres, principalement pour des raisons fiscales.L'amitié des empereurs pour les moines s'inscrit dans le contexte plus général de l'affirmation des valeurs monastiques dans l'Église ... Lire la suite
FORMAT
A4
32.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20 décembre 2017
ISBN 9782356680570
EAN-13 9782356680570
Référence 122107-77
Nombre de pages de contenu principal 304
Format 21 x 29.7 x 1.6 cm
Poids 1115 g

INTRODUCTION


PREMIÈRE PARTIE
DES MOINES, FAMILIERS DE L'EMPEREUR

Chapitre I. Des confidents de l'empereur
Les relations des moines avec les serviteurs de l'empereur
Des conseillers spirituels
Le privilège de la parrèsia

Chapitre II. Des hommes de pouvoir
L'autorité charismatique des moines
L'influence de la spiritualité monastique sur la piété impériale
De l'usage de la prophétie en politique

 

DEUXIÈME PARTIE
DES MONASTÈRES, ALLIÉS DU POUVOIR IMPÉRIAL

Chapitre III. Des services spirituels et idéologiques
Le secours de la prière
Évangélisation et protection des chrétiens
Commémoration de l'autorité impériale

Chapitre IV. Des services pratiques
Diplomatie et espionnage
Des monastères utilisés comme prisons politiques
Modalités juridiques et pratiques de ce mode de détention

 

TROISIÈME PARTIE
LE PATRONAGE IMPÉRIAL

Chapitre V. Les monastères patronnés parl'empereur
Les monastères de Constantinople et du Bosphore
Les monastères de l'Athos
Les monastères de province

Chapitre VI. Des monastères autonomes soumis à l'autorité impériale
Des monastères autodespota, autexousia et éleuthéra
La question de l'immunité des monastères à Byzance
Les droits de l'empereur

 

CONCLUSION

 

ANNEXES

Tableaux
Tableau 1 – Les monastères de Constantinople et de ses environs
Tableau 2 – Les monastères de l'Athos
Tableau 3 – Les monastères des provinces de l'Empire

Traductions
Texte 1 – Le repentir de Romain Ier Lécapène
Texte 2 – Chrysobulle de Nicéphore II Phocas en faveur d'Athanase de Lavra (964)
Texte 3 – Chrysobulle de Basile II et de Constantin VIII en faveur de Lavra (978)
Texte 4 – Chrysobulle de Constantin IX Monomaque en faveur de la Néa Monè de Chio (1045)
Texte 5 – Chrysobulle d'Alexis Ier Comnène en faveur du monastère de Vatopédi (1082)
Texte 6 – Chrysobulle d'Alexis Ier Comnène en faveur du monastère de Lavra (1084)
Texte 7 – Chrysobulle d'Alexis Ier Comnène en faveur de Christodoulos de Patmos (1088)
Texte 8 – Prostaxis d'Alexis Ier Comnène (décembre 1096)

Plans et cartes
Carte 1 – Les monastères de Constantinople
Carte 2 – Les monastères des environs de Constantinople
Carte 3 – Les monastères de l'Empire

 

BIBLIOGRAPHIE

Abréviations

Sources
Sources littéraires
Sources normatives et actes de la pratique
Règlements et inventaires monastiques
Épigraphie, iconographie, numismatique et sigillographie
Sources non grecques

Études

 

INDEX

Au lendemain de la crise iconoclaste, alors que les moines apparaissent comme les héros de l'orthodoxie restaurée, le patronage aristocratique et impérial des fondations monastiques permet l'émergence de grands monastères dans l'Empire byzantin. Le présent ouvrage s'intéresse aux relations des moines avec l'empereur, relations personnelles, spirituelles et institutionnelles qui sous-tendent ce patronage a priori paradoxal; entre le IXe et le XIIIe siècle, les monastères bénéficiaient de privilèges importants alors même que les empereurs cherchaient à limiter l'emprise des puissants sur les terres, principalement pour des raisons fiscales.L'amitié des empereurs pour les moines s'inscrit dans le contexte plus général de l'affirmation des valeurs monastiques dans l'Église et dans la société byzantines; intercesseurs privilégiés des hommes auprès de Dieu, les moines deviennent les guides spirituels des membres de l'aristocratie. Sur le plan institutionnel, les sources indiquent que le souverain exigeait des services militaires et politiques en contrepartie de sa générosité, et détenait dans certaines de ces fondations des droits de patronage contraignants. L'amitié des empereurs pour les moines devient également un topos littéraire qui témoigne d'un élément nouveau dans le discours sur le pouvoir impérial, l'attrait des empereurs pour le mode de vie monastique; les sources narratives contribuent ainsi à l'élaboration d'un nouveau modèle de royauté qui domine les différentes formes d'expression du pouvoir impérial byzantin à partir du IXe siècle, celui d'une royauté monastique.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire