Terrain, n° 43/sept. 2004

Peurs et menaces
Collection
Terrain
Date de publication
1er janvier 2004
Résumé
Peurs, menaces, risques, dangers, autant de notions qu'il est difficile de considérer isolément. La peur peut, en effet, n'être pas liée aux risques encourus ou au danger ressenti. De même, l'existence d'un danger bien réel n'implique pas toujours celle d'un sentiment de menace, comme le montre le travail d'Elisabeth Claverie sur la Bosnie-Herzégovine, où les femmes musulmanes bosniaques se reprochent aujourd'hui de n'avoir pas eu peur à temps, de n'avoir pas su lire et interpréter les différents signes annonciateurs d'une mort programmée. Car le danger provient aussi bien de figures trop familières pour être ressenties comme menaçantes que de figures anonymes comme le montre la vague de lettres de menaces analysées par Philippe Artières. Ou encore de figures familières ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
15.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN
Date de première publication du titre 1er janvier 2004
ISBN 9782735110445
EAN-13 9782735110445
Référence TE043-16
Nombre de pages de contenu principal 166
Format 0 x 0 x 0 cm
Poids 618 g
Peurs, menaces, risques, dangers, autant de notions qu'il est difficile de considérer isolément. La peur peut, en effet, n'être pas liée aux risques encourus ou au danger ressenti. De même, l'existence d'un danger bien réel n'implique pas toujours celle d'un sentiment de menace, comme le montre le travail d'Elisabeth Claverie sur la Bosnie-Herzégovine, où les femmes musulmanes bosniaques se reprochent aujourd'hui de n'avoir pas eu peur à temps, de n'avoir pas su lire et interpréter les différents signes annonciateurs d'une mort programmée. Car le danger provient aussi bien de figures trop familières pour être ressenties comme menaçantes que de figures anonymes comme le montre la vague de lettres de menaces analysées par Philippe Artières. Ou encore de figures familières devenues étrangères, comme ces Malgaches riches et éduqués considérés et craint – au même titre que les européens – comme des voleurs d'organes. La peur, c'est aussi celle que ressent l'ethnologue travaillant dans des sociétés violentes ou celle qu'il faut vaincre afin de dominer l'autre. La peur brouille les frontières quel que soit le l'endroit où on la rencontre, et elle se moque des lignes de partage entre soi et l'autre.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire