Le Musée cannibale

Marc-Olivier GONSETH,Jacques HAINARD,Roland KAEHR
Date de publication
1er mars 2002
Résumé
Le poids des collections ethnographiques fait problème. Le musée d'ethnographie n'est plus le laboratoire indispensable aux recherches de terrain qu'il fut jusque dans les années soixante. Devenu musée d'histoire des sociétés autres et des rapports que nous avons entretenus avec elles, il tend aujourd'hui à figer des formes, à juxtaposer des styles, à présenter des segments d'altérité sous forme de dioramas ou à commémorer les grandes missions passées. Il ne parvient plus à toucher le grand public qu'en misant sur le caractère esthétique des chefs-d'œuvre légitimés par l'histoire, les institutions et les collectionneurs.Dans cette optique, l'équipe du MEN a invité une série de collègues et amis à réfléchir à un nouveau programme pour la discipline, qu'il s'agisse de rev ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
23.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 1er mars 2002
ISBN 9782880780272
EAN-13 9782880780272
Référence 122239-87
Nombre de pages de contenu principal 304
Format 16.4 x 23.5 x 2.6 cm
Poids 556 g

GHK – Le musée cannibale

Nélias Dias – Une place au Louvre

Elise Dubuc – Entre l'art et l'autre, l'émergence du sujet

Serge Bahuchet – L'homme indigeste ? Mort et transfiguration d'un musée de l'homme

Boris Wastiau – La reconversion du Musée Glouton

Jean-Claude Muller – Rester sur sa réserve ou en sortir ? Dans le ventre du musée cannibale

Jean-Loup Amselle – Doit-on exposer l'art africain ?

Ellen Hertz – La matrimoine

Jean Davallon – Les objets ethnologiques peuvent-ils devenir des objets de patrimoine ?

Georges E. Marcus – Problems in the reception of ethnography and the challenge of a new pedagogy

Annette Viel – La valeur avalée

Michel Thévoz – Plaidoyer pour une ethnographie absolue

Henri-Pierre Jeudy – Quand le musée fait œuvre

Octave Debary – Le savoir de l'absence

Jean Bazin – N'importe quoi

Jean Jamin – Reluquaire

 

Le poids des collections ethnographiques fait problème. Le musée d'ethnographie n'est plus le laboratoire indispensable aux recherches de terrain qu'il fut jusque dans les années soixante. Devenu musée d'histoire des sociétés autres et des rapports que nous avons entretenus avec elles, il tend aujourd'hui à figer des formes, à juxtaposer des styles, à présenter des segments d'altérité sous forme de dioramas ou à commémorer les grandes missions passées. Il ne parvient plus à toucher le grand public qu'en misant sur le caractère esthétique des chefs-d'œuvre légitimés par l'histoire, les institutions et les collectionneurs.Dans cette optique, l'équipe du MEN a invité une série de collègues et amis à réfléchir à un nouveau programme pour la discipline, qu'il s'agisse de revitaliser les anciens paradigmes ou d'en proposer de nouveaux. Loin d'entériner un enterrement de l'ethnographie, leurs contributions prouvent à quel point celle-ci peut se révéler pertinente dès qu'elle est mise en pratique avec imagination et esprit critique.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire