Ecritures de familles, écritures de soi.



Ecritures de familles, écritures de soi.

France - Italie, XVIe - XIXe siècles.

Édité par Michel Cassan

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Michel Cassan, Des écritures ordinaires tendues vers l'écriture de soi (XVIe-XIXe siècles) ?

Écritures masculines et dévoilement de soi

Scarlett Beauvalet – Les relations fraternelles : la correspondance du chevalier Louis-Marie-Auguste d'Estournel (1754-1814) ;
Elisabeth Arnoul – Se souvenir d'elles. Portraits de femmes dans les écrits du for privé ;
Paul D'Hollander – La famille dans les carnets d'Hippolyte Delor ;
Christine Nougaret – Les curiosités de Benjamin Gradis : portrait d’un négociant juif bordelais.

Écritures féminines et dévoilement de soi

Aurélie Chatenet-Calyste – La correspondance familiale de Marie-Fortunée d’Este, princesse de Conti (1731-1803) : pratique de civilité et expression de l’intimité
Mélanie Traversier – Chronique d’un royal ennui : le journal de la reine Marie-Caroline de Naples (1781-1785).

Écritures et oubli ou masque de soi

Michel Cassan – Le journal d’Elie de Roffignac ou l’absence de l’écriture de soi ?
Anne-Valérie Solignat – Haute noblesse auvergnate et écriture du lignage. Les vicomtes de Polignac et le marquis de Canillac.


Conclusion pour ne pas conclure

Nicole Lemaitre – Entre culte de soi et culte des ancêtres, la plasticité des écritures privées.

113688-29