Les couleurs de la perte



Les couleurs de la perte

La construction identitaire des migrant(e)s en situation d'acculturation

Préface de Maryvonne Charmillot

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Avec le temps, le migrant devient-il irrémédiablement un «étranger partout» ? Se retrouve-t-il dans un continuel «entre deux» (pays, langues, cultures) ou sur les deux à la fois ? Où est son chez soi : ici, là-bas, au milieu, nulle part ? Pourquoi apparaît un vocabulaire en termes de perte et non pas de gain lorsque les personnes migrantes se remémorent leur parcours migratoire?

Les discours produits à l’égard de l’immigration résultent le plus souvent de l’imposition de «percevoir l’immigré, de le définir, de le penser ou, plus simplement, d’en parler toujours en référence à un problème social» (Sayad, 1999, pp. 62-63). L’immigré représente un danger vis-à-vis d’une identité nationale idéalisée selon des critères d’homogénéité et de monoculturalité qui vont à l’encontre de la pluralité existante.

A travers une démarche compréhensive, l’auteure prend le contre-pied de cette injonction normative et élabore, à partir de sa propre expérience migratoire, une recherche sur la construction identitaire de 8 personnes migrantes. Quelles sont les significations attribuées par ces personnes à leur parcours migratoire ? Quels sont les repères ou les événements spatio-temporels qui permettent la (re)construction de l’identité ? L’objectif est de comprendre le processus aboutissant à un changement de paradigme identitaire (mono-pluriel) lorsqu’il a lieu, en identifiant ce qui le rend possible ou, le cas échéant, l’entrave. Se référant à une perspective constructiviste, l’auteure articule les concepts d’identité et d’acculturation et développe son questionnement en lien avec le paradigme de la transaction sociale. Ses analyses mettent en avant la singularité des expériences vécues en même temps que les contraintes communes qui les traversent.

Raquel Fernandez Iglesias est licenciée en sciences de l'éducation à l'Université de Genève où elle prépare actuellement un Master en éducation spéciale.

Titre Les couleurs de la perte
Sous-titre La construction identitaire des migrant(e)s en situation d'acculturation
Édition Première édition
Partie du titre Volume 112
Auteur Raquel Fernandez-Iglesias
Préface de Maryvonne Charmillot
Éditeur Publications de la Section des sciences de l'éducation - Université de Genève
BISAC Classifications thématiques EDU000000 EDUCATION
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3161 Sciences de l'éducation
Date de première publication du titre 2007
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: JNA
Support Livre broché
Nb de pages 181 p.
ISBN-10 2940195412
ISBN-13 9782940195411
Référence 119934-102
Année de publication 2007
Nombre de pages de contenu principal 181
Format 17 x 24 x 1,1 cm
Poids 346 gr
Prix 19,00 €
 
119934-102


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :