Oubli et mémoire

La résistance au franquisme dans le roman espagnol depuis la Transition
Elvire DIAZ
Date de publication
27 janvier 2011
Résumé
Au croisement de l'histoire et de la littérature contemporaines, Elvire Diaz étudie l'émergence du " roman de la guérilla ", la figure littéraire du résistant antifranquiste des premières années de la dictature et elle analyse la signification de l'essor de cette production dans le cadre de la problématique mémorielle qui s'est imposée depuis la Transition. Après une réflexion épistémologique sur l'écriture de l'histoire, l'ouvrage identifie un vaste corpus de romans publiés depuis les années 1980, les situe par rapport au genre historique et au roman de la mémoire historique espagnole et en analyse trois des plus représentatifs : Luna de lobos (Julio Llamazares), Maquis (Alfons Cervera) et La voz dormida (Dulce Chacón).
FORMAT
Livre broché
15.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 27 janvier 2011
ISBN 9782753512610
EAN-13 9782753512610
Référence R1849-53
Nombre de pages de contenu principal 212
Format 15.5 x 24 x 0 cm
Poids 330 g

Réflexion sur le fait historico-littéraire. Écriture de l'histoire et littérature

  • La Transition. Problème de la périodisation. Transition et oubli
  • Histoire et représentation ou écriture de l'histoire
  • Fictionnalisation de l'histoire ou historicisation de la fiction

Le roman de la guérilla antifranquiste

  • Le roman historique sur l'histoire espagnole du XXe siècle
  • La figure littéraire du résistant antifranquiste
  • Les romans sur la guérilla

De Luna de lobos (1985) de Julio Llamazares à La Voz dormida (2002) de Dulce Chacón

  • Émergence de la figure littéraire du résistant antifranquiste
  • Parenté et genèse des œuvres
  • Trois romans de la mémoire de la guérilla

Analyse comparative des trois romans

  • Aspects narratifs
  • Réalisme et mythification
Au croisement de l'histoire et de la littérature contemporaines, Elvire Diaz étudie l'émergence du " roman de la guérilla ", la figure littéraire du résistant antifranquiste des premières années de la dictature et elle analyse la signification de l'essor de cette production dans le cadre de la problématique mémorielle qui s'est imposée depuis la Transition. Après une réflexion épistémologique sur l'écriture de l'histoire, l'ouvrage identifie un vaste corpus de romans publiés depuis les années 1980, les situe par rapport au genre historique et au roman de la mémoire historique espagnole et en analyse trois des plus représentatifs : Luna de lobos (Julio Llamazares), Maquis (Alfons Cervera) et La voz dormida (Dulce Chacón).

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire