ALN à l'ALP (De l')

La construction de l'armée algérienne (1954-1991)
Saphia AREZKI
Date de publication
24 février 2022
Résumé
L'armée algérienne est une institution névralgique mais, soixante ans après l'indépendance, son histoire reste très peu documentée: ce livre, totalement dépassionné, écrit avec la froide rigueur d'une historienne, restitue à sa juste mesure, et en l'incarnant, la place de l'armée dans le système politique algérien.L'Armée de libération nationale (ALN), en tant qu'unique force organisée dans le pays a, de fait, préfiguré l'État indépendant. L'ascendant de l'État-major de l'ALN en 1962, le coup d'État du 19 juin 1965, la tentative de putsch du chef d'état-major en 1967 ainsi que d'autres péripéties ont d'emblée situé l'armée au coeur du pouvoir et de ses tumultes. De fait perçue comme " une boîte noire ", l'armée est à l'origine de nombreux mythes, voire de fantasmes – ai ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
32.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 24 février 2022
ISBN 9791035106799
EAN-13 9791035106799
Référence 125887-09
Nombre de pages de contenu principal 368
Format 16 x 24 x 0 cm
Poids 500 g

Remerciements

Préface

Avant-propos

Introduction

I. Sur les traces des militaires

A. Une étude prosopographique

B. Qu'est-ce qu'un militaire?

II. Quelles sources pour écrire une histoire de l'armée?

Première partie

Devenir officier de l'ANP: origines géographiques, sociales et formations militaires

Chapitre 1 — Éléments biographiques

I. Les dates et lieux de naissance

A. Les années de naissance

B. Des origines géographiques conformes à la répartition de la population?       

II. Origines familiales et formation scolaire

A. Les origines familiales des maquisards

B. Les militaires issus de l'armée française, une carrière héritée?

C. Les liens familiaux entre les officiers algériens

D. L'instruction des officiers de l'ANP

Chapitre? 2 — Les formations militaires de la période coloniale à l'indépendance

I. Les premières formations au sein de l'armée française

A. L'École des élèves officiers indignes d'Algérie et de Tunisie

B. L'école d'enfants de troupe de Koléa

II. Les formations militaires à l'étranger durant la guerre

A. Au Moyen-Orient

B. En Chine, en URSS et dans les pays satellites

C. Un cas particulier: les aviateurs

III. Les formations aux frontières de l'Algérie

A. Les instructeurs

B. Le déroulé des formations

C. L'école des transmissions de Boussouf

Deuxième partie

La création d'une armée embryonnaire pendant la guerre d'indépendance algérienne (1954-1962)

Chapitre 1 — Naissance d'une armée de combattants

I. La création d'une armée nationale

A. La Soummam : une première tentative d'organisation

B. Les Aurs ou la persistance du désordre

II. Comment les futurs officiers de l'ANP ont-ils rejoint l'ALN?

A. Depuis l'Algérie

B. Depuis l'armée franaise

Chapitre? 2 — La frontière tunisienne, berceau de l'ANP

I. L'émergence de l'armée des frontières

A. La construction des barrages

B. Le déclin des maquis

C. Une première tentative d'organisation

D. L'affaire Lamouri

II. La structuration de l'armée des frontières

A. L'État-major général ou la naissance d'une force réellement organisée

B. La frontière tunisienne : point de rencontre des futurs officiers de l'ANP

C. Typologie des militaires stationnés aux frontières et naissance d'antagonismes

III. La crise de l'été 1962 et la victoire de l'armée des frontières

A. L'élément déclencheur d'un conflit larvé

B. Le cessez-le-feu et l'intensification du conflit entre l'EMG et le GPRA

C. L'entrée de l'armée des frontières en Algérie au lendemain de l'indépendance

D. La marche sur Alger ou la victoire de l'armée des frontières

Troisième partie

La transformation de l'ALN en ANP?: développement d'une armée professionnelle (1962-1991)

Chapitre 1 — De Ben Bella à Boumediene : Unir, organiser, former (1962-1978)

I. Les enjeux immédiats

A. L'intégration des wilayas

B. La question cruciale de l'illettrisme

C. La Guerre des sables, un révélateur des carences de l'ANP

II. Les séditions militaires et coups d'État, des moyens de renforcer l'ordre et la cohésion dans une armée encore disparate

A. L'affaire Chaâbani

B. Le "redressement révolutionnaire" du 19?juin 1965

C. La tentative de coup d'État de Tahar Zbiri

III. L'organisation de l'ANP à ses différents échelons : trouver un équilibre

A. Remarque préliminaire?: l'absence de cadres juridiques dans l'organisation de l'ANP

B. Un moyen de gouverner l'armée?

C. La direction du ministre de la Défense nationale?: une organisation bicéphale?

D. Au niveau central : l'emploi de cadres compétents

E. Au niveau des régions militaires : l'emploi de maquisards

F. L'organisation de l'aviation et de la marine

IV. Former les militaires de l'ANP

A. En Algérie

B. En URSS

C. En France

Chapitre 2 — Chadli Bendjedid : Entre évictions et restructurations (1979-1991)

I. Asseoir son pouvoir : entre mises à l'écart et promotions

A. Évincer les piliers de l'ancien régime

B. L'ascension d'une nouvelle génération

C. Un "réseau Chadli"?

II. La restructuration de l'armée : l'ascension d'une nouvelle élite

A. La création de nouveaux grades?: vers un nouvel équilibre ?

B. La réinstauration du poste de chef d'État-major et les mutations au sein du commandement supérieur de l'ANP

C. La mise en place de nouveaux commandements

D. Une Sécurité militaire restructurée

III. L'armée et l'ouverture politique, entre purges et promotions?: vers l'ascension d'un groupe particulier au sommet de l'ANP? (1988-1991)

A. Les émeutes d'Octobre

B. Les nombreuses mutations et évictions de l'hiver 1988

C. L'avènement des anciens de l'armée française de " seconde génération " ?

Conclusion

Postface

Annexes

Répertoire biographique non exhaustif des principaux militaires étudiés

Annexes documentaires

Méthodologie

Sources

Bibliographie non exhaustive

Liste des sigles

Index des noms

Cartes et photographies

L'armée algérienne est une institution névralgique mais, soixante ans après l'indépendance, son histoire reste très peu documentée: ce livre, totalement dépassionné, écrit avec la froide rigueur d'une historienne, restitue à sa juste mesure, et en l'incarnant, la place de l'armée dans le système politique algérien.L'Armée de libération nationale (ALN), en tant qu'unique force organisée dans le pays a, de fait, préfiguré l'État indépendant. L'ascendant de l'État-major de l'ALN en 1962, le coup d'État du 19 juin 1965, la tentative de putsch du chef d'état-major en 1967 ainsi que d'autres péripéties ont d'emblée situé l'armée au coeur du pouvoir et de ses tumultes. De fait perçue comme " une boîte noire ", l'armée est à l'origine de nombreux mythes, voire de fantasmes – ainsi des expressions médiatiques telles " les BTS " (Batna-Tébessa-Souk-Ahras) ou " les DAF " (Déserteurs de l'armée française). Saphia Arezki s'applique à les déconstruire avec précision à travers l'étude concrète de la trajectoire d'officiers de l'ANP ayant contribué à la construction de l'armée nationale moderne.Le livre dévoile comment Houari Boumediene a assuré, dans une démarche pragmatique voire tâtonnante, la transition entre une armée de libération et une armée nationale, conciliant l'impératif politique d'intégrer les grands chefs de l'ALN et celui d'impliquer les compétences techniques. Il retrace également les évolutions qui se sont faites par la suite au sein de l'armée avec l'arrivée de Chadli Bendjedid au pouvoir.La mise en relief du parcours des hommes et des groupes dans leur contexte historique apporte un éclairage remarquable sur la construction aussi bien de l'institution que de l'État indépendant.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire