Document et organisation

Maryvonne HOLZEM,Jacques LABICHE
Collection
E-document
Date de publication
1er juin 2004
Résumé
Brigitte Guyot, pour la sociologie de l'information, et Sylvie Normand, pour la linguistique, se proposent d'étudier la place du document dans le secteur de la propriété industrielle en s'attachant à la description de la transformation éditoriale d'un mémoire technique en brevet d'invention. Leur approche disciplinaire se croise au point de passage du monde scientifique au monde juridique avec la prise en compte des marques énonciatives et de la stratégie argumentative, d'une part, de la dynamique sociale et d'une analyse sociologique des pratiques des acteurs aux prises avec l'information, d'autre part. Leur étude du document, doublée d'entretiens avec des ingénieurs brevet, montre à quel point celui-ci est indissociable de l'organisation au sein de laquelle il est ins ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
25.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 1er juin 2004
ISBN 9782909285290
EAN-13 9782909285290
Référence 113130-63
Nombre de pages de contenu principal 102
Format 16 x 24 x .6 cm
Poids 142 g
Brigitte Guyot, pour la sociologie de l'information, et Sylvie Normand, pour la linguistique, se proposent d'étudier la place du document dans le secteur de la propriété industrielle en s'attachant à la description de la transformation éditoriale d'un mémoire technique en brevet d'invention. Leur approche disciplinaire se croise au point de passage du monde scientifique au monde juridique avec la prise en compte des marques énonciatives et de la stratégie argumentative, d'une part, de la dynamique sociale et d'une analyse sociologique des pratiques des acteurs aux prises avec l'information, d'autre part. Leur étude du document, doublée d'entretiens avec des ingénieurs brevet, montre à quel point celui-ci est indissociable de l'organisation au sein de laquelle il est inséré et contraint pour être transformé en formes opérationnelles juridiquement incontestables.Martine Blanc-Merigot, Valérie Delavigne, Catherine Peyrard et Marie-France Peyrelong se sont focalisées sur l'instruction de la demande RMI dans un Centre d'Information et d'Action Départemental. Cette approche venue de la sociologie du travail, des sciences de l'information et de la linguistique tentera d'articuler les dispositifs scripturaux (par l'étude du formulaire), pratiques professionnelles (par l'observation in situ des entretiens et l'interview des professionnels) et pratiques discursives (par l'analyse de la retranscription d'entretiens). Cette étude de la mise en mots puis de la mise en document, saisie au niveau du formulaire, met en évidence tout le travail de traduction et de réduction opéré par les assistantes sociales. Il révèle que le document lui-même (le formulaire RMI rempli lors de l'entretien) n'est qu'un élément d'objectivation de la demande et de la personne et qu'il est profondément encapsulé dans les activités de trame (inscrites dans le statut professionnel) et de chaîne (ou d'accompagnement, de traitement de la demande). Il faut donc chercher dans l'interaction, dans l'autour, le contexte, ce qui va donner sens, permettre les décisions, légitimer une situation personnelle en un demandeur puis enfin, en un ayant droit.Joël Gardes, Dominique Dionisi, Eric Trupin et Jacques Labiche dans le domaine des sciences pour l'ingénieur se sont focalisés sur les concepts et les modèles implicites qui sous-tendent le traitement assisté du document par ordinateur. Les études terrains lors des travaux de l'AS ont conforté l'approche située du document. Les recherche initiales en SPI étaient consacrées au document "métier", le travail pluridisciplinaire a interrogé cette notion de métier et a remis en cause les modèles objets et évènementiels utilisés jusqu'alors. L'étude présentée considère le document sous son aspect de support d'information destiné à assurer des communications interpersonnelles entre membres d'une même organisation ou d'organisations différentes dans un but partagé. La notion d'infosphère permettant de contextualiser la communication entre utilisateurs, ou communautés d'intérêt, est discutée. L'utilisation de ce concept d'infosphère amène à reconsidérer les modèles classiques des systèmes d'informations et revisite la notion de canal de communication afin de proposer de nouvelles perspectives pour les modèles et les systèmes informatisés de traitement de documents.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire