Carte archéologique de la Gaule



Carte archéologique de la Gaule

11/1. Narbonne et le Narbonnais


:: Résumé    :: Détails


Sur le site de la plus ancienne ville fondée par Rome en territoire gaulois, on ne retrouve plus de grands monuments romains. L’ouvrage rend compte d’un pré-inventaire extrêmement méticuleux des découvertes (par quartier et par rue) qui aboutit à des synthèses nuancées sur une localisation possible de ces grands édifices. Pour cela, il a fallu procéder au dépouillement de la documentation ancienne (notamment des manuscrits conservés parfois depuis le 16e siècle) et à l’inventaire des “blocs” conservés au musée Lamourguier (où se trouvent plus de 2000 blocs sculptés et près de 1600 inscriptions). Dans le volume, qui donne la totalité des sources littéraires antiques, le rôle politique et économique de Narbonne est également exposé. Le sanctuaire provincial (de Rome et d’Auguste) est enfin replacé dans son contexte urbain. La sculpture fait l’objet de plusieurs synthèses nouvelles. Le travail est augmenté de l’étude des ports et de la paléogéographie antique de la région. Enfin l’analyse détaillée des oppida régionaux est complétée par une synthèse sur la protohistoire.

Titre Carte archéologique de la Gaule
Sous-titre 11/1. Narbonne et le Narbonnais
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 11
Partie du titre Volume 1
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
Date de première publication du titre 01 janvier 2003
Support Livre broché
Nb de pages 704 p.
ISBN-10 2-87754-079-0
ISBN-13 978-2-87754-079-7
GTIN13 (EAN13) 9782877540797
Référence 019263-26
Date de publication 01 janvier 2003
Nombre de pages de contenu principal 704
Poids 2090 gr
Prix 70,00 €
 
019263-26


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Robert Bedon, Yves Liébert, Hélène Mavéraud
Les espaces clos dans l'urbanisme et dans l'architecture en Gaule romaine et dans les régions voisines
Hommage à Raymond Chevallier. Colloque international tenu à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Limoges, 11 et 12 juin 2004.
Caesarodunum n° 40