Les Experts en questions. Savoirs professionnels en matière d'entraînement.



Les Experts en questions. Savoirs professionnels en matière d'entraînement.



:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Préface

 

Introduction

I - Le contexte de la recherche

II - L'objet de cette étude : « les savoirs cachés »

III - Le questionnaire et les experts

IV - Les fonctions que nous avons assumées

V - Limites de l'étude et perspectives d'avenir

 

Questionnaire

 

LISTE DES QUESTIONS

 

QUESTION 1

A. Performance

B. Processus d'entraînement

C. Entraîner

D. Technico-tactique

E. Aptitudes

F. Stress

 

QUESTION 2

A. Quand « la difficulté » est essentiellement fonction de la discipline sportive et de ses particularismes

B. Quand « la difficulté » est liée au contexte compétitif et à son évolution actuelle

C. Quand la difficulté est inhérente à la mise en place et à la gestion du processus d'entraînement

 

QUESTION 3

• Cas où la programmation ne pose pas de problème particulier

 

QUESTION 4

A. Réguler ce qui a été programmé

B. Programmer pour se rassurer et rassurer

C. La nécessité de s'adapter aux contextes

D. La régulation : mode d'emploi

E. Avertissements concernant la régulation

QUESTION 5

A. Quand la programmation obéit à des logiques « disciplinaires »

B. Quand la programmation rencontre surtout des problèmes méthodologiques

QUESTION 6

« Quelle importance accordez-vous à l'individualisation des plans d'entraînement ? »

A. L'individualisation succède et complète le travail effectué en groupe

B. L'individualisation comme optimisation des potentialités de chacun

C. L'individualisation comme optimisation du processus d'entraînement

D. L'individualisation comme préparation à une tâche spécifique

E. L'individualisation comme préparation physique

F. L'individualisation et sa difficile application en fonction des circonstances

G. L'individualisation conduit à l'autonomie et à la responsabilisation

« Comment résolvez-vous la question « des points forts /points faibles ? »

A. Quel est le problème ?

B. Le point fort est ce qui permet à l'athlète de réussir

C. Le travail des points forts permet d'augmenter le capital confiance

D. La question de l'évaluation des points forts - points faibles

E. Points forts - points faibles : une affaire de stratégie et de périodes

F. Points forts et points faibles… en permanence et en alternance

G. La nécessaire atteinte de minima ou l'atteinte d'un profil type

H. Un traitement sur du long terme et une prise de conscience

I. Quand la question ne se pose pas

 

QUESTION 7

A. Le côté pragmatique des entraîneurs

B. Au-delà des résultats bruts, la notion de progrès

C. La nécessité d'une évaluation qualitative

D. La question des tests complémentaires

E. Des indicateurs pour le suivi

QUESTION 8

A. La charge

B. Des niveaux de sollicitation différenciés en fonction des contextes

C. Qualité de la quantité et quantité de la qualité

D. Des situations conduisant à la mise en évidence d'indices

E. Méthodes et outils

QUESTION 9

A. Période de préparation : le chemin a déjà été identifié

B. L'application d'une méthodologie à caractère général

C. La préparation par dominantes

D. Différentes structures temporelles

QUESTION 10

A. De nouvelles priorités

B. De plus en plus spécifique

C. Volume, intensité et récupération

D. Une préparation mentale particulière

E. Les jours qui précèdent la compétition

 

QUESTION 11

A. L'état de forme du (ou des) sportifs(s)

B. Un critère à dimension pédagogique

C. Les conditions d'entraînement

QUESTION 12

A. Des critères identiques

B. Des critères identiques mais qui perdurent

C. Des critères différents

D. Quelques précautions, réticences ou restrictions à la réorientation

QUESTION 13

A. L'intérêt de·

B. La place de la récupération

C. Les formes de la récupération

QUESTION 14

A. L'entraîneur est un régulateur

B. L'entraîneur est un accompagnateur, un guide

C. L'entraîneur est un concepteur, un organisateur

D. L'entraîneur a un rôle différent selon le niveau d'expertise

E. L’entraîneur est polyvalent

 

QUESTION 15

• Spécificité et individualisation de la préparation psychologique

 

QUESTION 16

A. En amont de la séance

B. Pendant la séance

C. Tant en amont que pendant la séance

 

QUESTION 17

A. La dimension psycho logique

B. La dimension physiologique

C. La dimension technique

D. La performance

 

QUESTION 18

A. L'importance du nombre de tests

B. L'éventail des indices que couvrent les tests utilisés

C. Le choix entre les tests de labo, ou outils scientifiques, et les tests de terrain

D. Les indices ou paramètres mesurés

 

QUESTION 19

A. Des faits « marquants »

B. Une lente évolution

 

QUESTION 20

A. La prépondérance de l'observation à l'œil nu

B. Une suprématie à relativiser

 

Bilan et perspectives

121758-106


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :