IRIS, n° 33 / 2012



IRIS, n° 33 / 2012

Imaginaire et perception

Directeur éditorial Philippe Walter
Editeur du volume Véronique Adam

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


La critique de l'imaginaire s’est beaucoup appuyée sur la notion d’archétype, d’espace et de perception du monde. Trois poéticiens revisitent d’une manière critique ces éléments fondamentaux. Corin Braga lie l’archétype à deux autres concepts novateurs, l’anarchétype et l’eschatype. Bertrand Westphal s’intéresse à l’espace : nous tenions à demander au fondateur de la théorie de la géocritique, comment son modèle conceptuel de lecture de l’espace pouvait ou non croiser les travaux de Gilbert Durand, puisque tous deux proposent justement de ne plus donner au temps le primat de l’imaginaire. B. Westphal ouvre la voie à d’autres représentations dénuées de structure et de cadre, rebelles aux interprétations durandiennes, nuançant la tentation d’universalisme de G. Durand et sa volonté de relier les cultures entre elles au travers des notions d’espace, d’identité, tentation dont le lecteur habitué aux travaux d’Iris pourra aussi apprécier la possible pertinence. Hervé-Pierre Lambert permet de revisiter la notion d’imagination. En rappelant comment les neurosciences ont bouleversé notre conception des modalités perceptives, H.P. Lambert montre l’importance du sens olfactif : du pressentiment de Proust quant à l’incidence du sens olfactif sur le fonctionnement de notre psyché et de notre mémoire à l’influence des découvertes scientifiques sur les fictions contemporaines. Notre univers imaginaire se trouve construit au travers d’un sens dont on ne doit pas négliger l’incidence. C’est pour cette raison que nous consacrons en partie la revue à l’odeur et au parfum : montrer la force de l’imagination mue par ce sens olfactif. Il autorise la convocation pour l’étude de l’imaginaire, d’autres disciplines, soucieuses de la représentation du monde, des déformations humaines. Chaque article dispose d’une importante bibliographie sur la question. L’historien médiéviste Jean-Louis Benoît retrace l’histoire de l’odeur de sainteté. Le grand chercheur en linguistique générale, Georges Kleiber, explique la rareté des odoronymes. L’étude thématique se conclut par deux entretiens, l’un interrogeant Jean-Louis Millot sur l’apport de l’étude de l’olfaction dans l’étude du cerveau humain, l’incidence de ce sens sur le fonctionnement de notre mémoire et de certaines maladies ; le second expose la vision d’un créateur de parfum, « nez » de Channel, Christopher Sheldrake

Titre IRIS, n° 33 / 2012
Sous-titre Imaginaire et perception
Directeur éditorial Philippe Walter
Editeur du volume Véronique Adam
Revue Iris
ISSN 07690681
Éditeur UGA Éditions (ELLUG) - Université Grenoble Alpes
CLIL (Version 2013 ) 3377 HISTOIRE
3435 LITTÉRATURE GENERALE
Date de première publication du titre 03 septembre 2012
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: NH
Avec Bibliographie
Support Livre broché
Nb de pages 152 p. Bibliographie .
ISBN-10 2843102286
ISBN-13 9782843102288
Référence IRI33-13
Date de publication 03 septembre 2012
Nombre de pages de contenu principal 152
Format 16 x 24 x 1 cm
Poids 266 gr
Prix 15,00 €
 
IRI33-13


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

la revue :


les domaines :