Le milieu naturel en Espagne et en Italie



Le milieu naturel en Espagne et en Italie

Savoirs et représentations XVe-XVIIe siècles

Édité par Nathalie Peyrebonne, Pauline Renoux-Caron



La représentation des milieux naturels est au coeur des problématiques intellectuelles, artistiques et même politiques de la période cruciale entre « Renaissance » et « Baroque ». C'est là que s'opère le clivage entre l'héritage des savoirs et des images de l'Antiquité et du Moyen Âge et l'avènement, tantôt lent et progressif, tantôt accéléré, voire brutal, d'une « vision du monde » que la science, l'expérience et la technique rendront bientôt incompatible avec les anciens cadres mentaux. Bientôt la science expérimentale révolutionnera la connaissance du vivant. La mécanique des mouvements et des passions obligera à repenser le réel en construisant de nouveaux modèles d’intelligibilité. L’Espagne et l’Italie se trouvent, paradoxalement, à l’avant-garde des découvertes et des nouveautés vectrices de changements et de remises en question, alors même que ces deux pays ont toujours été, en vertu de leur catholicisme triomphant, les champions incontestés de la vision du monde la plus traditionnelle et la plus théologiquement intangible. De cette contradiction devait surgir ce que l’on a appelé, à tort ou à raison, « le Baroque », cet enfant difforme dont les deux péninsules ont été les plus précoces berceaux.
Les articles composant le présent volume ont pour objet la présentation et l’analyse de ces divers comportements d’écriture et protocoles de représentation.

113611-23


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Franck Greiner, Jean-Claude Ternaux
Franco-Italica 1999
La politesse amoureuse de Marsile Ficin à Madeleine de Scudéry. Idées, codes, représentations