Emprunts et transferts culturels dans le monde luso-hispanophone: réalités et représentations



Emprunts et transferts culturels dans le monde luso-hispanophone: réalités et représentations


Édité par Nicole Fourtané, Michèle Guiraud

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Emprunts et transferts culturels dans le monde luso-hispanophone : réalités et représentations

Le présent volume est le fruit des recherches du groupe « Culture et histoire dans le monde luso-hispanophone » dans le cadre du Contrat quadriennal 2009-2012 de l'Équipe d’Accueil Romania (EA 3465). Il recueille les communications du colloque international « Emprunts et transferts culturels dans le monde luso-hispanophone : réalités et représentations », organisé les 27 et 28 mai 2010, à l’Université Nancy 2. Ce colloque a abordé l’étude des emprunts et des transferts culturels dans le sens de l’Europe vers la péninsule Ibérique, ainsi que vers l’Amérique latine. À travers les échanges commerciaux, les voyages, la christianisation, les manifestations artistiques et culturelles ou encore le mouvement des idées, les pays d’Europe ont apporté des savoirs et ont constitué des modèles, souvent dans une libre interaction, parfois aussi imposés par la force, comme ce fut le cas lors de la conquête du Nouveau Monde ou des guerres d’annexion. Tout transfert implique un véritable transport d’un lieu à un autre, le lieu d’origine pouvant servir de modèle ou, au contraire, de repoussoir. Le transfert ne s’opère que si un certain nombre de conditions sont rassemblées. La culture réceptrice sélectionne les apports extérieurs en fonction de ses pierres d’attente et les transforme pour répondre à la problématique locale. Ainsi, depuis la Conquête, l’Espagne a imposé sa marque culturelle sur l’Amérique latine hispanophone. Dans le roman historique en Espagne et au Portugal, les modèles européens se sont adaptés aux demandes de la société elle-même et aux préoccupations de ses écrivains comme réponses aux questions qui accompagnaient le système politique libéral. La culture introduite par les colons espagnols fut adoptée et transformée par les populations locales en fonction de leur vision du monde. Durant tout le XIXe siècle, la France a constitué un modèle pour les intellectuels de la péninsule Ibérique et de l’Amérique latine. Cette influence s’est poursuivie au XXe siècle, notamment dans les années vingt, où Paris devint le lieu de rencontres et d’échanges incontournable pour l’intelligentsia. Récemment encore, l’Espagne a mis à l’honneur des auteurs français, comme Boris Vian.

Titre Emprunts et transferts culturels dans le monde luso-hispanophone: réalités et représentations
Édité par Nicole Fourtané, Michèle Guiraud
Langues français, espagnol
Éditeur Presses universitaires de Nancy - Editions Universitaires de Lorraine
CLIL (Version 2013-2019 ) 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Description public visé Universitaires
Crédit Presses Universitaires de Nancy
Date de première publication du titre 06 juin 2011
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: J
Support Livre broché
Nb de pages 574 p.
ISBN-10 2-8143-0058-X
ISBN-13 978-2-8143-0058-3
GTIN13 (EAN13) 9782814300583
Référence 113442-47
Date de publication 06 juin 2011
Nombre de pages de contenu principal 574
Format 16 x 24 x 3 cm
Poids 898 gr
Prix 30,00 €
 
113442-47


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Carole Egger, Gregoria Palomar, Isabelle Reck
ReCHERches, n° 15/2015
Crise(s) dans le monde ibérique et ibéro-américain