Science, histoire et thématiques ésotériques chez les jésuites en France (1680-1764)



Science, histoire et thématiques ésotériques chez les jésuites en France (1680-1764)



:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Avertissement


Introduction


Première partie. Les grands thèmes scientifiques et historiques abordés par les jésuites


I. Le cadre d'expression de la mission des jésuites
I.1. Le projet ignatien
I.1.1. La méthode des Exercices
I.1.2. Une hiérarchisation des savoirs au service de la piété
I.2. Les moyens d'action didactiques
I.2.1. Le collegium, un espace privilégié dédié à la pédagogie
I.2.2. Les sodalitates de « Messieurs » et l'idéal de l’« honnête homme »
I.2.3. L’utilisation de l’outil journalistique
I.2.4. La rhétorique des jeux éducatifs et du théâtre
I.3. La quête de l’universalisme scientifique
I.3.1.Les jésuites et l’idée mathésique
I.3.2. Le projet encyclopédique de scientia universalis du père Athanasius Kircher
I.3.3. L’univers mathésique du père Caspar Schott


II. Le discours scientifique
II.1. Les fonctions assignées à la physique par le père Noël Regnault
II.1.1. La physique, comme encyclopédie philosophique de la nature
II.1.2. La clé d’accès à l’Esprit créateur
II.2. L’harmonie universelle selon le père Louis-Bertrand Castel
II.2.1. L’harmonie primordiale de l’univers
II.2.2. L’harmonie des sens et le clavecin oculaire


III. Le discours sur la mythologie antique
III.1. Les « fables » de la mythologie
III.1.1. Le legs des apologistes chrétiens
III.1.2. Le projet pédagogique précurseur du père Pierre Gautruche
III.2. La raison des fables mythologiques et les pièges de l’idolâtrie
III.2.1. Le projet du père René-Joseph de Tournemine sur la recherche des « sources » et du vrai sens des fables
III.2.2. Les « causes » des fables selon Fontenelle
III.2.3. Les « causes » de l’avènement des fables pour le père François-Xavier Rigord
III.2.4. L’explication générale des fables par l’abbé Antoine Banier
III.2.5. La galerie des dieux païens, selon le père François Pomey


IV. Le discours sur la chronologie
IV.1. La recherche d’une chronologie unique
IV.1.1. L’insertion des Écritures dans les chronologies antiques
Vulgate
IV.1.2. La chronologie universelle du père Denys Petau
IV.1.3. La découverte d’une autre chronologie ancienne par les missionnaires jésuites en Chine
IV.1.4. La recherche des vertus chronologiques des Septante
IV.1.5. L’opposition à la chronologie de Newton
IV.2. L’« étrange système » chronologique du père Jean Hardouin
IV.2.1. Le projet antiscientifique du père Hardouin
IV.2.2. Le soutien apporté par les Trévousiens à la chronologie du père Hardouin : l’art de la preuve par les médailles


Deuxième partie. La vision des jésuites concernant les thématiques ésotériques


I. La nature et l’état des thématiques ésotériques retenues par les jésuites
I.1. La quête de la pierre philosophale et le débat au sujet de l’alchimie
I.1.1. Alchimie et tradition hermétique
I.1.2. La difficile réception du paracelsienne
I.1. 3. L'alchimie paracelsienne et la chimie
I.2. La question des « mystères antiques » et de « l’initiation »
I.2.1. Les « voyages » du chevalier Andrew Ramsay
I.2.2. L’Égypte de l’abbé Jean Terrasson
I.3. La kabbale chrétienne face à la théologie et à la science
I.4. La magie et la puissance cachée de la nature
I.4.1. L’origine des forces mystérieuses de la nature
I.4.2. L’explication magnétique et le paradigme de la sympathie
I.5. La contestation de l’annonce de la révélation par les prophéties et les oracles
I.5.1. Le prophétisme à la lumière du vrai sens des Écritures
I.5.2. L’atteinte au prestige des Oracles sibyllins sibyllins
I.5.3. L’imposture des oracles dénoncée par le protestant Antonius Van Dale
I.6. De la curiosité aux emblèmes et aux médailles
I.6.1. Le phénomène de la curiosité : de la curiositas au péché de curiosité
I.6.2. La mode des cabinets de curiosité
I.6.3. L’émergence des recueils d’emblèmes
I.6.4. Les monnaies et médailles : la curiosité au service de la preuve historique


II. La vision des jésuites et de leurs sympathisants au sujet de l’alchimie, de la tradition hermétique et de la kabbale
II.1. La désapprobation de la « chimie nouvelle » paracelsienne et ses conséquences
II.1.1. Les difficultés d’élaboration d’une doctrine jésuite concernant l’alchimie
II.1.2. La lutte contre l’influence du paracelsisme
II.2. Le recours à la tradition hermétique contre l’irréligion et le protestantisme : la récupération de Pythagore et l’approbation de Ramsay
II.2.1. Pythagore et la tradition hermétique
II.2. 2. La récupération du pythagorisme par le père Michel Mourgues
II.2.3. L’approbation des « lumineux principes » de Ramsay
II.3. Le recours à la kabbale pour expliquer le Yi jing
II.3.1. La conception jésuite de la kabbale
II.3.2. La redécouverte de la kabbale en Chine par les missionnaires de la Compagnie
II.3. 3. La « vraie cabale » : le modèle encyclopédique de la mathèse leibnizienne
II.3.4. L’adhésion des jésuites à une « science universelle et encyclopédique »


III. La magie de la nature selon les jésuites
III.1. La conception jésuite de la magie
III.1.1. La définition de la magie par les Trévousiens
III.1. 2. Les dangers de l’imagination et la magie illicite
III.2. La controverse au sujet de la baguette divinatoire : la rhétorique jésuite entre action démoniaque et volonté divine
III.2. 1. L’origine démoniaque de la baguette selon le père Pierre Viollet
III.2. 2. La tentative d’explication scientifique par le père Vallemont (alias Pierre Le Lorrain)
III.2. 3. L’analyse théologique du père Claude-François Ménestrier
III.2. 4. Le mystère de la baguette selon le père oratorien Pierre Le Brun
III. 3. Les jésuites et la cure magnétique
III. 3.1. L’explication de la cure selon Goclénius : la loi naturelle d’attraction/répulsion
III. 3. 2. La réplique du père Johannes Roberti : la sorcellerie de la cure
III. 3. 3. L’explication de la cure par la sympathie


IV. Les jésuites et leurs sympathisants, défenseurs des prophéties et des oracles
IV.1. Le prophétisme, annonciateur de la révélation
IV.1.1. La définition jésuite du sens des Écritures
IV.1.2. Les prophètes bibliques, instrument apologétique
IV.1.3. Le débat à propos des Oracles sibyllins provoqué par le père Jean Crasset
IV.2. Les réactions jésuites à la thèse scientifique de Fontenelle sur les oracles
IV.2.1. Le combat de Fontenelle contre les préjugés humains
IV.2.2. La querelle des oracles
IV.2.3. La position embarrassée des Trévousiens
IV.2.4. L’appel au bon sens du journaliste Jean Le Clerc
IV.2.5. L’apologie de la tradition patristique par le père Baltus


V. L’énigme des emblèmes et des médailles
V.1. La tradition jésuite des images symboliques
V.1.1. L’emblématique mystique, instrument de la rhétorique jésuite
V.1.2. L’encyclopédie des images symboliques du père Ménestrier et la révélation chrétienne
V.2. La pratique des emblèmes par les jésuites
V. 2.1. L’interprétation des monnaies, médailles et blasons, prétexte au rappel de préceptes moraux
V.2.2. La rhétorique emblématique dans les collèges
V.2. 3. Les explications publiques d’énigmes


Troisième partie. Les enjeux de l'intérêt porté par les jésuites aux thématiques ésotériques


I. Les accusations protestantes contre les Pères de l’Église
I.1. Les Pères et la philosophie païenne
I.1.1. L’évolution du corpus patristique
I.1.2. La définition des « Pères de l’Église » par les jésuites
I.1. 3. L’accusation de « platonisme » à l’endroit des Pères
I.1.4. Le recours des Pères à la symbolique des nombres
I.2. L’enjeu trinitaire
I.2.1. Le legs d’une ancienne discorde
I.2. 2. Les incidences de la dissidence socinienne


II. La stratégie jésuite de réponse aux accusations contre les Pères de l’Église
II.1. La dénonciation par les jésuites de falsifications et d’erreurs chez leurs adversaires
II.1.1. L’accusation de falsification des manuscrits patristiques par les « hérétiques »
II.1.2. Le père Charles Merlin, censeur du Dictionnaire historique et critique de Pierre Bayle
II.1.3. La réponse du père Baltus aux adversaires de la tradition patristique
II.2. Les jésuites et la controverse autour du dogme de La Trinité
II.2.1. La réplique jésuite au soi-disant platonisme des Pères : l’amalgame « socinien »
II.2.2. L’approbation par les Trévousiens du démenti apporté à l’insinuation d’un trithéisme platonicien chez les Pères de l’Église
II.2. 3. Le père Mourgues et le recours à la tradition catholique contre le soi-disant platonisme du dogme trinitaire
II.2.4. La dénonciation par les jésuites des « hérésies » rationalistes de Jean Le Clerc


III. La nouvelle vision de la nature et l’univers intellectuel des jésuites
III.1. La nature, objet d’une investigation scientifique au service de la théologie
III.1.1. L’apport de la connaissance des insectes aux thématiques théologiques
III.1.2. La controverse au sujet de la génération spontanée et la place de l’homme dans l’univers
III.2. La nature, seconde révélation
III.2.1. L’expertise des jésuites sur la valeur théologique de la connaissance de la nature
III.2.2. La nature, selon l’abbé Noël-Antoine Pluche à l’aune des Mémoires
III.3. La nature, source du vrai bonheur spirituel
III.3.1. Les facteurs contemporains d’irréligion dénoncés par les pères
III.3.2. La nature, guide du chemin vers Dieu : la conception jésuite de la religion naturelle
III.3.3. L’apologie de la révélation chrétienne par les pères Mourgues, Baltus et Croiset


Conclusion


Bibliographie

Index

114111-20


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Auteurs divers
Cahiers historiques des Annales de droit « CHADD », n° 1/2012
David Hoüard (1725-1802). Un juriste et son temps