Histoire de l'automatisation des sciences du langage



Histoire de l'automatisation des sciences du langage



:: Résumé    :: Sommaire    :: Critiques    :: Détails


Introduction

Chapitre 1 : La traduction automatique comme technologie de guerre
1. La TA : une histoire courte ?
2. La TA technologie de guerre
3. Une linguistique pour ingénieur
4. La TA : une technologie imparfaite
5. Conclusion

Chapitre 2 : De la TA à la linguistique computationnelle et au TAL
1. Le rôle central de l'analyse syntaxique
2. Syntaxe opérationnelle pour la TA et grammaires formelles
3. Constitution de l'analyse syntaxique automatique en champ autonome
4. La linguistique computationnelle
5. TA, compréhension du langage naturel et intelligence artificielle
6. La constitution du TAL

Chapitre 3 : Effort de guerre, technologisation de la linguistique et naissance de la linguistique appliquée
1. Pré-histoire de la disciplinarisation de la linguistique appliquée : le domaine anglo-scandinave
2. L'enseignement des langues comme machine de guerre aux États-Unis
3. Méthode opérationnelle et liens avec les sciences de la guerre
4. L'Army method et l'enseignement des langues dans l'après-guerre

Chapitre 4 : La théorie de l'information : transfert de termes, concepts et méthodes
1. Information : terme et notion
2. Théorie de l’information et néo-bloomfieldiens : un mode d’intégration par adaptation
3. La théorie des traits distinctifs de Jakobson : transferts et convergences entre théorie de l’information, ingénierie et linguistique
4. Théorie de l’information, information et linguistes français dans les années 1960

Chapitre 5 : Tournant de l’automatisation et formalisation chez les linguistes distributionnalistes néo-bloomfieldiens
1. Le tournant de l’automatisation pour les néo-bloomfieldiens
2. Vers une formalisation dynamique des analyses morpho-syntaxiques et des procédures de traduction
3. Les sources du programme générativiste
4. Conclusion

Chapitre 6 : Automatisation de la traduction, sémantique et lexique : l’inscription de nouvelles questions et nouveaux objets dans le temps long
1. Sémantique et méthodes de langues intermédiaires pour la TA
2. Automatisation de la traduction et unités lexicales composées
3. Formalisation, mathématisation et automatisation

Chapitre 7 : Tradition linguistique française et réception externe de la mathématisation-automatisation du langage
1. Tradition française et horizon de rétrospection des sciences de la guerre
2. Contexte d’apparition de la seconde mathématisation en France
3. Opérateurs de passage (1) : Marcel-Paul Schützenberger et Maurice Gross
4. Opérateurs de passage (2) : l’ATALA et le Centre Favard
5. Les aléas d’une réception externe (1) : la TA comme linguistique computationnelle
6. Les aléas d’une réception externe (2) : modèles américains versus modèles soviétiques
7. Les aléas d’une réception externe (3) : les deux types de mathématisation, statistiques et langages formels
8. Les aléas d’une réception externe (4) : réception et/ou réflexivité, l’externalité redoublée
9. Conclusion

Chapitre 8 : Documentation automatique et analyse automatique de discours. Spécificité des réceptions de Harris en France
1. La documentation automatique
2. Harris et la documentation automatique en France
3. L’analyse automatique du discours
4. Discourse Analysis de Harris et l’analyse de discours française
5. Conclusion

Chapitre 9 : Le tournant empiriste de l’automatisation-mathématisation. Grands corpus, langages restreints, sous-langages
1. Sources britanniques de la linguistique de corpus
2. Empirisme en linguistique et en TAL : nouveaux objets, nouveaux défis
3. Les corpus et les données, enjeu des débats entre empiristes et chomskyens
4. Conclusion

Conclusion générale

Bibliographie

118343-46


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :