Études sur Spinoza et les philosophies de l'âge classique



Études sur Spinoza et les philosophies de l'âge classique


Édité par Alexandre Matheron

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Préface de Pierre-François Moreau


PREMIERE PARTIE
ETHIQUE, ANTHROPOLOGIE, POLITIQUE, RELIGION

L'anthropologie spinoziste ?

Psychologie et politique : Descartes et la noblesse du chatouillement

Amour, digestion et puissance selon Descartes

Spinoza et le pouvoir

Spinoza et la décomposition de la politique thomiste : machiavélisme et utopie

Spinoza et la problématique juridique de Grotius

Le « droit du plus fort » : Hobbes contre Spinoza

La fonction théorique de la démocratie chez Spinoza et Hobbes

Obligation morale et obligation juridique selon Hobbes

État et moralité selon Spinoza

Éthique et politique chez Spinoza

Le problème de l'évolution de Spinoza du Traité théologico-politique au Traité politique

L'indignation et le conatus de l'État selon Spinoza

Passions et institutions chez Spinoza

Spinoza et la propriété

Maîtres et serviteurs dans la philosophie politique classique

Femmes et serviteurs dans la démocratie spinoziste

Spinoza et la sexualité

Politique et religion chez Hobbes et Spinoza

Hobbes, la Trinité et les caprices de la représentation

La déduction de la loi divine et les stratégies discursives de Spinoza

Philosophie et religion chez Spinoza

Le statut ontologique de l'Écriture sainte et la doctrine spinoziste de l'individualité

L'État, selon Spinoza, est-il un individu au sens de Spinoza?


INTERLUDE
DEUX LECTURES DE SPINOZA

Les deux Spinoza de Victor Delbos

L’anomalie sauvage d’Antonio Negri


DEUXIEME PARTIE
ETHIQUE, ONTOLOGIE, CONNAISSANCE, ETERNITE

Modes et genres de connaissance

Idée, idée d’idée et certitude dans le Tractatus de intellectus emendatione et dans l’Éthique

Pourquoi le Tractatus de intellectus emendatione est-il resté inachevé ?

Descartes, le principe de causalité et la réalité objective des idées

Essence, existence et puissance dans le livre I de l’Éthique : les fondements de la proposition 16

Physique et ontologie chez Spinoza : l’énigmatique réponse à Tschirnhaus

La chose, la cause et l’unité des attributs

L’année 1663 et l’identité spinoziste de l’être et de la puissance : hypothèse sur un cheminement

Y a-t-il une théorie spinoziste de la prudence ?

Le moment stoïcien de l’Éthique de Spinoza

Les fondements d’une éthique de la similitude

Remarques sur l’immortalité de l’âme chez Spinoza

La vie éternelle et le corps selon Spinoza

L’amour intellectuel de Dieu, partie éternelle de l’amor erga Deum

113329-46