Rien n'est plus drôle que le malheur



Rien n'est plus drôle que le malheur

Du comique et de la douleur dans les écritures dramatiques contemporaines


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Cette réplique de Fin de partie peut être considérée comme programmatique de tout un pan du théâtre comique contemporain. Ce théâtre ne craint plus de faire commerce avec la mélancolie, de s’aventurer sur les territoires les plus violents de l’histoire du XXe siècle, d’entretenir des liens étroits avec les désastres intimes et collectifs, d’explorer tout le lamentable de la vie humaine, de réinventer de drôles de tragédies. De Tabori à Renaude ou Kermann, de Durif ou Lemahieu à Srbljanović en passant par Levin, Vinaver ou Schwab, les théâtres ici explorés témoignent également d’une quête de résistance et d’une roborative obstination à vivre.

Titre Rien n'est plus drôle que le malheur
Sous-titre Du comique et de la douleur dans les écritures dramatiques contemporaines
ISSN 19532342
Éditeur Presses universitaires de Rennes
CLIL (Version 2013-2019 ) 3668 Histoire de l'art, Etudes
Date de première publication du titre 06 mai 2011
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: AGA      93 Classification thématique Thema: AGZ
Support Livre broché
Nb de pages 280 p.
ISBN-10 2-7535-1325-2
ISBN-13 978-2-7535-1325-9
GTIN13 (EAN13) 9782753513259
Référence R1749-53
Date de publication 06 mai 2011
Nombre de pages de contenu principal 280
Format 17 x 21 cm
Poids 457 gr
Prix 18,00 €
 
R1749-53


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :