Linx, n° 72/2016



Linx, n° 72/2016

Former à l'écrit universitaire, un terrain pour la linguistique ?

Coordination éditoriale de Sarah de Vogüé, Sylvie Garnier, Fanny Rinck, Frédérique Sitri

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Les recherches sur les littéracies universitaires représentent aujourd'hui à l’échelle internationale un champ foisonnant. Sur le terrain, la tradition des Writing Centers des universités américaines sert d’exemple et la formation à l’écrit se développe fortement dans les universités: formation à la maîtrise des différents genres universitaires; formation aux genres de l’écrit professionnel, dans le cadre de la professionnalisation des études universitaires; et formation à une maîtrise élémentaire de l’écriture comme compétence transversale, cette formation relevant alors de la remédiation, dans le sens où elle part du constat de défaillances rédactionnelles.
Ce type de cours n’est pas nouveau mais l’enjeu depuis une trentaine d’années est d’aller au-delà des approches qui prévalaient jusqu’alors. En effet, comme le précisent M.C. Pollet et M. Delforge (2011) à propos de la situation en Belgique, ces approches sont jugées normatives, car basées sur la maîtrise du système linguistique et sur un entraînement par exercices (ou drill) portant sur des micro-habiletés, et elles sont soupçonnées de technicisme, car elles valorisent des « méthodes de travail » transversales, investissant pour l’essentiel tout ce qui relève de l’activité résumante (plans, résumés, synthèses, prises de notes) et de ses règles de cohérence et d’économie. La tendance actuelle consiste à envisager l’écrit d’une part en lien avec l’appropriation des savoirs disciplinaires et le raisonnement, d’autre part en lien avec la construction de soi, l’expression d’un je et la créativité. Dans ce contexte, la problématique de la langue est souvent absente ou considérée comme secondaire, comme si l’importance de faire écrire n’appelait pas à s’interroger sur les configurations langagières impliquées, leurs formes et leurs effets.

Titre Linx, n° 72/2016
Sous-titre Former à l'écrit universitaire, un terrain pour la linguistique ?
Édition Première édition
Coordination éditoriale de Sarah de Vogüé, Sylvie Garnier, Fanny Rinck, Frédérique Sitri
Revue Linx
ISSN 0246874
Éditeur Presses universitaires de Paris Nanterre
BISAC Classifications thématiques LAN000000 LANGUAGE ARTS & DISCIPLINES
LAN009000 LANGUAGE ARTS & DISCIPLINES / Linguistics
LAN020000 LANGUAGE ARTS & DISCIPLINES / Study & Teaching
BIC Classifications thématiques C Language
CJ Language teaching & learning (other than ELT)
CF Linguistics
Dewey (abrégé) 400-499 Language
400 Language
410 Linguistics
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013 ) 3147 Linguistique, Sciences du langage
Date de première publication du titre 27 septembre 2016
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: C
Support Livre broché
Nb de pages 238 p.
ISBN-10 2840162385
ISBN-13 9782840162384
Référence 120276-78
Date de publication 27 septembre 2016
Contenu du produit Text (eye-readable)
Nombre de pages de contenu principal 238
Format 17 x 24,5 x 1,5 cm
Poids 430 gr
Prix 17,00 €
 
120276-78


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

la revue :


les domaines :