Devenirs policiers



Devenirs policiers

Une socialisation professionnelle en contrastes


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


La profession policière cristallise des débats fondamentaux à propos de la vie en démocratie: quelle place donner à l'usage de la contrainte dans la régulation des rapports sociaux ? Sommes-nous toutes et tous égaux devant la mise en application de la loi ? Les membres de la force publique doivent dès lors faire face à des dilemmes complexes, découlant de l'opposition entre leurs missions de service social et leur rôle de "bras armé de l’État". Il n’est donc pas étonnant qu’ils donnent des réponses variées aux choix se présentant à eux dans leur travail quotidien. C’est sur ces contrastes que ce livre se penche.

L’étude indique que la profession policière est traversée de débats et de tensions à propos de la meilleure manière de pratiquer le métier, qui s’expriment par des contradictions dans la formation délivrée aux nouvelles recrues. Les conceptions du métier de ces dernières, même après quelques années de pratique, sont d’ailleurs fortement variées. Les jeunes policières et policiers réagissent de manière contrastée à leur formation et leurs premières années de pratique, en fonction leurs parcours antérieurs, en particulier leurs trajectoires sociales et leur socialisation de genre.

Dans le monde policier, les manières traditionnelles de l’exercer se trouvent mises en question par des policiers que l’on peut qualifier de "réformateurs". Ils ont pour projet de changer la police, se servant de la formation comme outil de réforme. Ces acteurs défendent une vision large des objectifs et compétences des policières et des policiers, rapprochant la profession de la figure du "régulateur social", davantage que du "justicier". Dans leur perspective, la police ne doit pas uniquement se concentrer sur l’usage de la coercition et de la contrainte. Ils promeuvent au contraire des compétences alternatives relevant de la persuasion, la négociation ou la médiation, ainsi qu’un rapport de proximité avec la population. Certains défendent auprès des nouvelles recrues une attitude de résistance vis-à-vis de leurs supérieurs directs.

Grâce à des séjours répétés effectués au sein d’une école de police, l’auteur montre que les efforts des réformateurs pour enseigner des modèles policiers renouvelés se trouvent face à de nombreux obstacles. D’abord, la présence d’autres formateurs enseignant des modèles professionnels largement plus traditionnalistes. En outre, la place centrale accordée à la violence dans les exercices pratiques contribue à diffuser, auprès des recrues policières, une image des citoyennes et des citoyens comme étant hostiles et menaçants. Les compétences "relationnelles", qui soutiennent le projet réformateur, sont en outre délégitimées par différentes caractéristiques du dispositif de formation, telle que le rôle central joué par les unités d’intervention spéciales dans l’enseignement ou l’ambiguïté des prescriptions relatives à l’usage de la force qui sont enseignées.

Enfin, l’ouvrage s’intéresse de manière approfondie aux recrues, que le chercheur a suivies lors de leur formation puis dans leurs premières années de pratique. L’étude établit que les parcours antérieurs à l’entrée dans la profession façonnent largement la manière dont elles se saisissent des modèles contradictoires auxquels elles sont confrontées. L’analyse de leurs parcours individuels, mis en lien avec leurs rapports au métier, permet en effet d’explorer l’impact prépondérant qu’exerce leur passé sur leurs manières contrastées de devenir policières et policiers. Les déconvenues et pertes de statut expérimentées antérieurement constituent en particulier un terrain propice au développement d’une pratique du métier centrée sur la coercition, d’un sentiment de distance vis-à-vis de la population et d’une vision négative de la société. Par ailleurs, les policiers hommes adhérant le plus aux définitions viriles de leur masculinité manifestent une plus grande attraction pour la détection des infractions et pour l’usage de la contrainte physique, ainsi qu’une préférence pour les alternatives coercitives.

L’ouvrage étudie donc les constructions différenciées de l’habitus professionnel des jeunes policières et policiers. Il s’intéresse à la manière dont des dispositions sociales acquises avant l’entrée dans le métier contribuent à expliquer l’adhésion des nouvelles recrues, ou au contraire leurs résistances, à la doxa policière. Il s’agit ainsi de montrer que le processus de socialisation professionnelle façonne les individus de manière différenciée selon leurs trajectoires antérieures.

Titre Devenirs policiers
Sous-titre Une socialisation professionnelle en contrastes
Édition Première édition
Auteur David Pichonnaz
Éditeur Éditions Antipodes
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
SOC026000 SOCIAL SCIENCE / Sociology
BIC Classifications thématiques JPA Political science & theory
JHBL Sociology: work & labour
Dewey (abrégé) 320 Political science
301 Sociology & anthropology
Public visé 06 Professionnel et académique
US Library of Congress classification (LCC) JA1-92 Political science (General)
HM(1)-1281 Sociology
IBIC-Listado de categorías (Esp) JP POLÍTICA Y GOBIERNO
JHBL Sociología del trabajo y el esfuerzo
Tabla de materias ISBN (Esp) 32 Política.
316 Sociología.
CLIL (Version 2013 ) 3283 SCIENCES POLITIQUES
3081 Sciences sociales
Description public visé Public intéressé par les questions policières et de violence étatique, mais également de socialisation professionnelle.
Date de première publication du titre 30 mai 2017
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: J      93 Thema subject category: JPA
ONIX Adult Audience Rating      02 Avertissement de contenu
Avec Bibliographie ; Notes
Support Livre broché
Nb de pages Bibliographie . Notes .
ISBN-10 2889011089
ISBN-13 9782889011087
Référence 121350-64
Formats associés Alternative suggérée par l'éditeur ISBN-13 978-2-88901-048-6
Date de publication 30 mai 2017
Publication Lausanne, Suisse
Contenu du produit Text (eye-readable)
Nombre de pages avec contenu 248
Illustrations
tableaux, noir et blanc
Format 13,5 x 20,5 x 1,5 cm
Poids 323 gr
Prix 23,00 €
 
121350-64


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Michaël Meyer
Médiatiser la police, policer les médias
Médias et histoire