Les échafauds du romanesque



Les échafauds du romanesque



:: Résumé    :: Détails


De la guillotine on ne retient jamais que l'effet de rupture, l'effondrement d'un monde auquel la Terreur met un terme, définitivement. C'est oublier que la guillotine s'inscrit dans la mémoire, qu'elle découpe alors un nouvel espace de représentation auquel la peinture, la photographie, le cinématographe, musées de cire et salons de coiffure, se trouvent assujettis...Visages plus purs exaltés par la lunette, visions figitives -"un éclair...puis la nuit!"- qui obéissent à la logique de l'instantané: le fil de la guillotine commande l'exposition romanesque du visage. L'échafaud fonde une scène nouvelle, suscite une constellation d'images et de textes. Singulière machine, -appareil funèbre,- vrai objet de désir. La littérature romanesque du XIXe siècle se renouvelle, s'édifie, s'échafaude à partir de la guillotine, avec vue sur la Grève.

Titre Les échafauds du romanesque
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 20
Collection Objet
ISSN 02917335
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques LIT000000 LITERARY CRITICISM
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013 ) 3435 LITTÉRATURE GENERALE
3643 Essais littéraires
Date de première publication du titre 01 janvier 1991
Subject Scheme Identifier Code      93 Classification thématique Thema: D      93 Classification thématique Thema: F
Support Livre broché
Nb de pages 112 p.
ISBN-10 2-85939-393-5
ISBN-13 978-2-85939-393-9
GTIN13 (EAN13) 9782859393939
Référence SLU090533-54
Date de publication 01 janvier 1991
Nombre de pages de contenu principal 112
Format 14 x 24 cm
Poids 190 gr
Prix 7,62 €
 
SLU090533-54


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :