L'histoire des idées



L'histoire des idées

Problématiques, objets, concepts, méthodes, enjeux, débats


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Chapitre premier - Une discipline illégitime
Sommaire état des choses à l'étranger : mondes anglo-saxon et germanique
Arthur Lovejoy, le fondateur
En Grande-Bretagne
En langue allemande
De qui veux-je parler ?
Michel Foucault
Une discipline répudiée en France
Pourquoi cet ostracisme ? L'histoire intellectuelle
L'histoire des mentalités
L’histoire culturelle
Histoire de l’imprimé
Quelques conjectures additionnelles

Chapitre II - Des idées collectives
Qu’est-ce qu’une idée ?
Des idées collectives : les idées sont des faits sociaux
Des choses qui n’existent pas dans le monde empirique
Corrélat : une histoire sans noms propres
Préalable : exclusion des discours ésotériques
Idées, discours, idéologies, représentations, croyances : plusieurs mots, une seule pro­blématique
Exemple et discussion. L’hystérie
Idées / discours
Genre discursif, formation discursive, complexe discursif
Idéologie
L’Idéologie comme dissimulation
Fétichisme et domination
Idéologie vs Science : un paradigme idéologique qui remonte au romantisme
Quatre usages concurrents
1. Idéologie = un état du discours social « Tout est idéologie »
2. « Une idéologie » = un genre du discours ou un dispositif interdiscursif
3. Les idéologies politiques
4. Les « grandes » idéologies en tant qu’historiosophies
Visions du monde
Les idées et discours comme représentations
Imagologies et stéréotypes
Représenter et oblitérer 
« Image » au sens de produit d’un imaginaire
Opinions publiques : la doxa et la topique
Mythe
Mythes politiques
Mythes doxiques
Mythes haineux et « bribes » de vérité
Croyance 
Esquisse de typologie graduée.
Degrés et variations d’intensité des croyances
Étude de cas : le programme commun de gouvernement comme objet de croyance
Fonction complémentaire des idées collectives : identité et communion
Sources des croyances et légitimation des croyances
L’étude des idées qui ont été crues
Historicité des croyances, variation des « programmes de vérité »
Un paradigme positiviste : croyances des foules vs savoir des savants
Croyances de jadis : irrationalité, mise en condition ou « bonnes raisons » ?
Raisons des acteurs, raisons rétrospectives de l’historien

Chapitre III - Une diversité d’objets
Des idées bien identifiées ?
Un sens précis à « idée » : une thèse et son argumentaire
Étude de cas : l’idée de Progrès
Progrès et aboutissement
Progrès et critique sociale
Malaise dans l’idée de progrès
Dissolution de l’idée de progrès 
L’idée de « nature humaine » et son rôle dans la critique sociale
L’histoire des représentations 
Exemple : L’intellectuel, conflits d’images, changement d’image
La dénonciation des « Mauvais bergers »
Dissolution d’image : la déchéance de l’intellectuel-oracle
Begriffsgeschichte, histoire des concepts et histoire des mots  
Histoire conceptuelle ou lexicologie historique ?
En domaine français  
Deux esquisses à titre d’illustration  
1. La polysémie d’égalité    
2. « Totalitarisme » avant et après la guerre    
L’histoire de certains mots   
Histoire de néologismes  
Jargons des régimes politiques : langues de bois et langages de vent
La construction des identités   
Histoire des valeurs et des normes
Conflits axiologiques : bien des uns, mal des autres

Chapitre IV - Les représentations du passé  
Les récits et les représentations du passé
Histoire de l’idée d’histoire et histoire de l’historiographie savante
L’historicisme, idéologie moderne de l’histoire
Histoire de l’historiographie et Linguistic Turn 
Le travail historien comme palimpseste et réécritures. Conflits de mémoires et concurrence des victimes
L’histoire des vaincus et l’histoire des exclus
Les usages publics de l’histoire
L’historiographie comme champ de bataille  
Deux sortes de récits mémorables : les événements et les héros
Historiographie et mémoire
Les lieux de mémoire  
Obsessions mémorielles et moralisation du passé
Un cas d’espèce : la mémoire de Vichy et ses avatars
Variations de la conscience historique : la Shoah
Histoire récente des lois mémorielles
Oublis, amnésies, oblitérations

Chapitre V - Origines intellectuelles des événements historiques. Le rôle des idées dans l’histoire et leurs « responsabilités »
Les idées mènent le monde ?
Le poids des idées dans l’histoire
Les idées ont une histoire : transmission et avatars
Toute transmission est trahison. Distorsions et déperditions
De la pensée de Marx aux marxismes
Des idées qui inspirent un rôle à jouer
Un mandat de vie, « incarner » une idée
Les intellectuels et leurs mandats
Sodalités et communions
Rôle attribué aux minorités agissantes
Les idées comme moyens de légitimation et la légitimation des idées
La légitimation par la science 
Mises en question, dé-légitimations  
Les idées comme causes des événements
Sur la notion de cause
Causations, processus et étapes
Causes et explication de l’événement
Les idées présentées comme des causes
Divers cas de figures quant aux rapports idées → actions et événements
L’antisémitisme, cas d’école du rôle inducteur de l’idéologie
Idées appliquées et délais d’application 
L’étude des origines intellectuelles
1774, 1789 et le rôle des idées
Influence des événements sur les idées
Rôle prépondérant des idées fascistes et nazies
« Responsabilité » des idées ? Les idées généreuses et le malheur des hommes
Rôle historique de Marx et du marxisme
Origines du malheur du xxe siècle dans les utopies du xixe
1. L’homme nouveau, ou l’utopie comme rééducation
2. Le bonheur dans l’unanimité
3. Le productivisme 
L’« esprit totalitaire » et ses origines
Délivrez-nous du mal : idées généreuses et légitimation de l’inhumain
Objections aux origines utopiques du malheur du xxe siècle

Chapitre VI - Objections faites à l’histoire des idées
Controverse en deux pôles
Les idées comme épiphénomènes : le paradigme holiste
Rôle des idées, mais comme illusions et comme mythes
Objections au point de vue holiste
L’historien « tout court » contre l’histoire des idées
Le « cas Sternhell », cible des historiens français
Poids et permanence de l’antisémitisme
Controverse complémentaire sur les origines de gauche du fascisme
Réplique aux historiens du concret : une légitime étape heuristique
Deux autres reproches : le parti pris de l’historien des idées
L’école du relativisme ?
La « mort du sujet » censée ourdie par l’historien des idées

Chapitre VII - Règles heuristiques. Ethos recommandé à l’historien des idées
Diversité légitime des démarches
Les sophismes de l’historiographie
Deux règles
1. Les idées ne sont pas des entéléchies
2. Les applications alléguées ne jugent pas l’idée originelle
Autre caveat : pas de paradigmes manichéens ni d’alternatives rigides
La qualification juridique ou morale des idées — l’historien en robe de procureur
Le présent juge du passé
Encore plus fâcheux : l’historien au service d’une cause
Un « devoir d’état » : le réel du passé
Scepticisme méthodologique
La critique des Grandes espérances

Épilogue

117950-96


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :