Archives de sciences sociales des religions, n° 135/juil.-sept. 2006



Archives de sciences sociales des religions, n° 135/juil.-sept. 2006



:: Résumé    :: Détails


Réveils du soufisme en Afrique et en Asie

L’intérêt que suscite l’islam aujourd’hui dans les recherches en sciences sociales et historiques porte principalement sur l’islam politique, dans ses versions radicales, et privilégie l’aspiration à des pratiques cultuelles “pures” libérées des pesanteurs des cultures locales. Depuis la colonisation européenne des sociétés musulmanes, beaucoup d'études ont été consacrées aux pratiques dites populaires des confréries soufies (les turuq), à leurs complots et rébellions, réels et supposés contre l'État colonial, ou à leur collaboration avec ce même État. Les élites des nouveaux États indépendants ont tout fait pour marginaliser ces lieux complices de l’ordre colonial et contraires à tous les idéaux de rationalité et de progrès. Beaucoup de spécialistes ont conclu à la fin de cet islam confrérique au profit d’un l’islam moderne réformé. Or il n'en est rien. Non seulement les confréries ne disparaissent pas, mais elles se revigorent en s'adaptant au monde moderne, aussi bien sur le plan doctrinal que sur celui de l'organisation. Les pays de grande tradition soufie, de l’Inde et du Pakistan, de l’Égypte et de l’Afrique, en passant par les Balkans, témoignent de traditions confrériques modernes d’une vitalité remarquable nourrie d’une multiplicité de sources et d’emprunts. Les réveils religieux du néo-soufisme ont leurs lieux d’ancrage populaire mais aussi leurs réseaux transnationaux. Le retour à la tradition mystique autant que le souci de réforme des pratiques est au fondement d’un prosélytisme actif qui encourage les conversions. Au sommaire : C. Ahmed, «Introduction : le renouveau de l’islam soufi» ; R. Loimeier, «Translocal networks of saints and the negotiation of religious disputes in local contexts» ; D. Reetz, «Sûfî spirituality fires reformist zeal: The Tablîghî Jamâ‘at in today's India and Pakistan» ; M. Gaborieau, «What is left of Sufism in Tablîghî Jamâ‘at ?» ; D. Brégand, «La Ahmadiyya au Bénin» ; M. Laffan, «From alternative medicine to national cure. Another voice for the Sûfî orders in the Indonesian media»; S. Schielke, «On snacks and saints: when discourses of rationality and order enter the Egyptian mawlid» ; A. Popovic, «Les turuq balkaniques à l’épreuve de la modernité» ; Y. Belal, «Mystique et politique chez Abdessalam Yassine et ses adeptes».

Titre Archives de sciences sociales des religions, n° 135/juil.-sept. 2006
Auteur Auteurs divers
ISSN 03355985
Langue anglais
Éditeur Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales
Date de première publication du titre 2006
Support Livre broché
Nb de pages 186 p.
ISBN-10 2-7132-2093-9
ISBN-13 978-2-7132-2093-7
GTIN13 (EAN13) 9782713220937
Référence ASSR135-01
Année de publication 2006
Nombre de pages de contenu principal 186
Format 16 x 24 cm
Poids 312 gr
Prix 22,00 €
 
ASSR135-01


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

la revue :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Pierre Centlivres
Saints, sainteté et martyre
Colloque de Neuchâtel, 27 et 28 nov. 1997
Recherches et travaux de l'Institut d'ethnologie de Neuchâtel n° 15