La construction de l'enseignement secondaire (1802-1914)



La construction de l'enseignement secondaire (1802-1914)

Aux origines d'un service public


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Abréviations
Introduction

Première partie. La construction d'un modèle et d'un espace scolaires (1802-1840)

1. La construction de l'enseignement secondaire
L'enseignement secondaire, une construction historique
À l'origine de l'enseignement secondaire : le collège d'humanités
La genèse de la division tripartite des études
Le projet de 1802 : un réseau d'établissement
La loi du 11 floréal an X : rupture ou révision ?
Un déplacement des priorités
Le lycée, établissement modèle et pivot de l'instruction publique
Les lycées en échec
Le régime universitaire : un système fondé sur les hommes
Le retour au corporatisme universitaire : solution institutionnelle et recherche de légitimité
Le corps enseignant, ciment de l'instruction publique
Le monopole universitaire : du principe à son affirmation radicale
L'émergence de l'enseignement secondaire de la Restauration à Guizot
Sauver l'Université : la bataille de la légitimité
La bataille du baccalauréat
De la confusion à la séparation : les facultés académiques et l'enseignement secondaire
Un ensemble plus homogène ?

2. Modèle économique et logique d'établissement
La faiblesse du financement public et la question des bourses
Des lycées créés à l’économie (1802-1808)
Les villes mises à contribution (1808-1814)
La subvention contre les bourses (1814-1817)
Les amendements au régime des bourses communales (1817-1821)
L’érosion relative du financement public (1821-1840)
L’établissement, échelon décisif de l’institution secondaire et de son évolution
Le lycée comme modèle d’organisation
L’autonomie financière des établissements
La hiérarchie des établissements

3. Finalités contradictoires et tensions structurelles
Éducation libérale ou enseignement utilitaire ? La restauration ambiguë des humanités
Les lettres et les sciences : une nouvelle dualité scolaire
La question des finalités : enseignement libéral et utilitarisme
La cohabitation nécessaire des humanités et des sciences
Diversité des publics et ouverture des enseignements
Un corps enseignant traversé de clivages
L’idéologie universitaire : imposition, appropriation et réappropriation
Le corps enseignant et ses clivages internes
Deux questions liées : la suppléance et le renouvellement
Enracinement et mobilité : la logique de l’établissement contre celle du corps
Un double idéal de clôture et d’enracinement local
Logique locale contre logique nationale dans la formation, le recrutement et la carrière des personnels
La communauté éducative et son érosion

Deuxième partie — À la recherche de nouveaux équilibres (1840-1880)

4. L’équation démographique et financière des établissements
Croissance et mutation de la fréquentation
La concentration d’un réseau public soumis à la concurrence
L’évolution de la balance internat/externat
Les établissements à la recherche de l’équilibre financier
Apogée et déconfiture de la politique des compléments de traitement (1839-1853)
La réforme financière de 1853 : une nouvelle donne pour les lycées
La personnalisation des traitements
Une dynamique d’équité et de rationalisation des traitements (1856-1880)
Le modèle économique du secondaire entre mutation et blocages

5. Un métier en mutation : le professorat des lycées
Diversification des enseignements et spécialisation du professorat
La spécialisation : un exemple qui vient de haut
Comment une matière moderne s’intègre aux études classiques : l’exemple des langues vivantes
Enseignement spécial et bifurcation : deux solutions au même problème ?
Séparés et inégaux : le professorat secondaire spécial dans l’ombre du professorat classique
Un échec fondateur : Fortoul et le projet de transformation de la fonction professorale
Rationaliser la politique du personnel : un coup d’arrêt à la spécialisation
Rationaliser la politique du personnel : l’individualisation des temps de service
Liquidation et vestiges du système fortoulien

6. La professionnalisation du répétitorat
La politique de promotion des maîtres d’études et répétiteurs
Un enjeu essentiel pour les lycées
L’élaboration d’une politique
Maître répétiteur, un statut amélioré ?
Diversification des parcours et spécialisation des fonctions (1859-1880)
La politique de formation à l’agrégation et à la licence
Naissance et essor des conférences préparatoires internes
Principe et pratique de la conférence préparatoire
La formation en faculté, des écoles normales secondaires aux bourses

Troisième partie — Apogée et crise de l’enseignement secondaire (1880-1914)

7. L’âge d’or du secondaire public ?
L’engagement financier de l’État : méthodologie, résultats, effets pervers
Dans les lycées : une manne incontrôlée ?
Contractualisation et cofinancement : la mise à niveau des collèges
Progrès des carrières et des statuts et dynamique du corps enseignant
Les orientations nouvelles de la politique des traitements
L’assimilation entre catégories : une mécanique incontrôlable ?
La mise en système du personnel de l’enseignement secondaire
Un corps enseignant moins isolé et plus homogène

8. Le modèle secondaire de la crise générale à la refondation
La décadence de l’Empire du Milieu
La fin du règne des études classiques
L’Empire du Milieu assiégé par ses voisins
De la crise de l’internat à la crise de l’établissement secondaire
La crise de l’internat public
Le problème du répétitorat
La recherche d’un nouveau modèle
Un nouveau régime des lycées, du rêve à la réforme
Le régime de l’autonomie et la mutation achevée du répétitorat
La réforme des études

Conclusion
Bibliographie

 

114150-46


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Corinne Plantin
J'ai rencontré dix sages
Témoignage des présidents de l'Université des Antilles et de la Guyane
Espace outre-mer