Le polar dans la Transition démocratique espagnole



Le polar dans la Transition démocratique espagnole

Le cas de Tatuaje (1974) de Manuel Vázquez Montálban et de Prótesis (1980) de Andreu Martín
Mélanie Fresne


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Préface : Le polar espagnol, une autre « œuvre au noir » par Emmanuel LE VAGUERESSE

Introduction

L'écriture comme un jeu de pistes
Un roman populaire
Transcendance du jeu et de la fiction
Le lecteur au centre de la cible
Récit et intrigue
Une double investigation
Jeu avec les points de vue et le langage
L'auteur-indicateur
Humour noir, ironie et jeux hypertextuels
Intertextualité et auto-conscience de l'écriture

Détective, victime et coupable : autopsie des protagonistes
Bons et méchants : une frontière floue
Quand les genres deviennent diffus
Crime et justice à définir
L'hégémonie de la violence
Exploration psychique des protagonistes
L’hédonisme de Pepe Carvalho
Le « tremendismo » psychologique d’Andreu Martín
Perdants et antihéros

Espaces politiques, urbains et sociaux : l’assasin, c’est le système
Deux époques sur le banc des accusés
Sur les traces de l’Histoire
À la recherche du temps perdu
Les nouveaux maux : capitalisme et individualisme
Barcelone, plus qu’une scène de crime
La ville postmoderne sur la liste des suspects
Une fragmentation spatiale et sociale
L’immobilisme social jugé coupable

Conclusion

Annexes
Entrevista a Andreu Martín
Desde el balneario, José Fernández Colmeiro

Bibliographie

117202-44


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Luis Cernuda, Zoraida Carandell, Françoise Etienvre, Serge Salaün, Laurie-anne Laget, Melissa Lecointre
Les plaisirs interdits. Los placeres prohibidos