Le Matruf, le Madras et le Bequf



Le Matruf, le Madras et le Bequf

La fabrication de l'huile d'olive au Liban. Essai d'anthropologie des techniques
Moheb Chanesaz

Préface de Robert Cresswell

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


   Traditionnellement, depuis le Moyen Âge, le Liban a connu deux techniques principales de fabrication de l'huile d’olive.
   La première, originale et peu connue, était la marque des « grands » propriétaires (shaykhs, émirs, couvents). Elle utilisait le mécanisme hydraulique des moulins à blé (mathané) pour faire tourner dans une cuve en pierre un jeu de lames en bois, puis en métal, pour déchiqueter les olives sans écraser les noyaux. C’est le matruf.
   La seconde, répandue dans tout le monde méditerranéen depuis l’Antiquité et plutôt réservée à l’usage familial ou aux « petits » propriétaires, consistait à faire tourner une meule verticale en pierre dans une cuve, elle aussi en pierre, pour écraser les olives. C’est le madras.
   Dans les deux cas, la seconde opération, le pressurage, avait lieu dans un pressoir à levier, parfois à vis, en bois, en pierre ou en métal. C’est le bequf.
   Ces deux filières de transformation, concomitantes depuis le Moyen Âge, sont replacées dans le contexte historique, archéologique et ethnologique global de la Méditerranée. C’est l’occasion de passer en revue l’ensemble des techniques de fabrication de l’huile d’olive, hier et aujourd’hui.
Mais, comme d’autres régions, le Liban a connu au 20e s. « l’intrusion de la modernité », avec l’arrivée des chaînes de traitement intégrées et automatiques importées d’Europe, où l’olive entre à une extrémité pour sortir sous‑forme d’huile à l’autre, sans subir aucune manutention. Comme ailleurs aussi, dans un souci d’authenticité, s’organise aujourd’hui un mouvement de « résistance à la modernité », qui grâce à d’ingénieux « bricolages » adapte les anciennes machines aux énergies nouvelles (moteurs électriques ou à explosion). Les critères de choix sont de nature plus qualitative (le goût de l’huile) que quantitative.
   C’est, en fin de compte, toute l’histoire de l’huile d’olive au Liban qui se trouve ainsi retracée.

Titre Le Matruf, le Madras et le Bequf
Sous-titre La fabrication de l'huile d'olive au Liban. Essai d'anthropologie des techniques
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 44
Partie du titre Volume 1
Auteur Moheb Chanesaz
Préface de Robert Cresswell
ISSN 19554982
Éditeur MOM Éditions
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013 ) 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Description public visé Mots clés : anthropologie, archéologie, technologie culturelle, ethnoarchéologie, histoire des techniques, Liban, huile d'olive, moulin, pressoir, huilerie.
Crédit 2006
Date de première publication du titre 15 septembre 2006
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: J
Avec Bibliographie ; Appendices
Support Livre broché
Nb de pages 240 p. Bibliographie . Appendices .
ISBN-10 2-903264-67-8
ISBN-13 978-2-903264-67-3
GTIN13 (EAN13) 9782903264673
Référence MOM017-77
Date de publication 15 septembre 2006
Nombre de pages de contenu principal 240
Illustrations 363 Illustrations
Format 21 x 29,7 x 1 cm
Poids 700 gr
Prix 25,00 €
 
MOM017-77


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Romain Simenel
L'origine est aux frontières
Les Aït Ba'amran, un exil en terre d'arganiers (Sud Maroc)
Chemins de l'ethnologie