Les cinq livres sur les ambassades



Les cinq livres sur les ambassades

à destination de ceux qui sont totalement appliqués à la Chose publique, ou très utiles à ceux qui remplissent une quelconque magistrature, et agréable à la lecture
Conrad Braun

Édité et traduit par Dominique Gaurier

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Conrad Braun (1491-1563) peut être véritablement considéré comme un précurseur. Il écrivit en effet le premier véritable traité sur le droit des ambassades avec ses De legationibus Libri quinque, publiés à Mayence en 1548, jamais réédités depuis.
Comment expliquer cette défaveur ? La parution, quelque quarante années plus tard (1585) des De legationibus Libri tres d'Alberico Gentili, qui devait conduire l'ouvrage de Braun dans un enfer quasi-définitif, ne suffit pas à expliquer une totale éclipse, que la période troublée peut aussi justifier.
Il faut attendre le remarquable historien américain Henry Wheaton, au 19e siècle, pour que le nom de Braun réapparaisse au grand jour, mais pour un trop bref instant.
Pourquoi alors s'attacher aujourd'hui à faire renaître enfin au grand jour un auteur injustement oublié ?
A cela deux raisons : d'abord pour la qualité littéraire d'un travail complet sur le thème ; ensuite pour une méthode d'exposition qui suit un plan très rigoureux, qui sera toujours repris par ses successeurs, mais sans jamais dire ce qu'ils lui doivent et aussi avec moins de rigueur.
Le Livre premier est en effet consacré aux personnes qui envoient en ambassade, le Livre 2 traite des ambassadeurs eux-mêmes et des qualités qu'ils doivent présenter, le Livre 3 regarde leurs missions, le Livre 4 examine les privilèges et les immunités des ambassadeurs, le Livre 5 et dernier évoque les personnes de ceux qui reçoivent les ambassadeurs et des façons de donner congé aux ambassadeurs.
Si son actuel traducteur peut lui faire le reproche que lui avait déjà adressé Henry Wheaton, ce même reproche pouvant d'ailleurs être adressé presque à l'ensemble des auteurs de ce 16e siècle, et encore à ceux du 17e, tel un Grotius par exemple, c'est d'user et d'abuser des citations des auteurs antiques ; mais c'est là une des lois du genre, à laquelle notre auteur cède, à l'instar de nombreux autres, pour rendre attrayante la lecture de son ouvrage aux non-spécialistes. Le lecteur moderne peut s'en désappointer, mais aussi il lui faudra reconnaître que le travail fait par Braun ouvrait une voie, qui pour n'avoir pas été trop juridique, présente une vraie clarté.
Au lecteur moderne de faire alors la part des choses et de prendre, à la lecture de cet auteur, la mesure de tout ce que la matière lui devra par la suite.

Titre Les cinq livres sur les ambassades
Sous-titre à destination de ceux qui sont totalement appliqués à la Chose publique, ou très utiles à ceux qui remplissent une quelconque magistrature, et agréable à la lecture
Partie du titre Numéro 18
Auteur Conrad Braun
Édité et traduit par Dominique Gaurier
Éditeur Presses universitaires de Limoges
CLIL (Version 2013-2019 ) 3259 DROIT
Description public visé Etudiants, chercheurs
Crédit pulim
Date de première publication du titre 03 novembre 2008
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: L
Support Livre broché + CD-Rom
Nb de pages 414 p.
ISBN-10 2-84287-467-6
ISBN-13 978-2-84287-467-4
GTIN13 (EAN13) 9782842874674
Référence 112416-29
Date de publication 03 novembre 2008
Nombre de pages de contenu principal 414
Format 24 x 16 x 23 cm
Poids 700 gr
Prix 32,00 €
 
112416-29