John Donne. Le sentiment dans la langue



John Donne. Le sentiment dans la langue


Préface de Pierre Cotte

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Incipit. Quand le sentiment, corps et âme, entre dans la langue

I – Définition cognitive du concret
Le sentiment comme expérience du monisme selon John Donne et Antonio Damasio
Le conceit métaphysique : quête de l'unité et contraction du multiple
Métaphore et concret : incorporation de l'âme chez Donne
Nouvelle définition du concret : au-delà de la grammaire
Le concret, réalité matérielle et immatérielle
L’esprit et la matière : le volume de la condition humaine au XVIIe siècle

II – Lyrisme indirect dans les Dévotions en temps de crise
Dérivation nominale en -ness et métaphore grammaticale
À sentiment unique, besoin de particulier
Fear et fearfulness, création linguistique différenciée
William James : truthfulness versus truth
Le propre de l’anglais

III – Motivation métaphorique
La grammaire métaphorique : A e(s) t B en surface
La métaphore, une relation triangulaire
Définition cognitive
Conséquences théoriques
Vérité relative de la métaphore
Le procès du flou
Le partage sentimental : au-delà du flou opératif
Les règles du jeu expressif : la métaphore à usage unique
L’entrée en univers poétique : de « Comme si A était B » à « A est B »
Une réaction cognitive au coeur du langage
Comparaison et métaphore : prototypes et variations
Motivations cognitives différenciées : analogie intellectuelle versus analogie sentimentale
Développements différenciés
Continuité entre métaphore et comparaison
Conclusion : le sentiment entre métaphore et comparaison, affect et intellect

IV – De l’amour à l’humain : saisies poétiques et philosophiques
Monisme de la réalité (sentimentale et poétique)
L’effort de la philosophie concrète : réhabiliter la confusion du vivant
Confusion ontologique
Lyrisme indirect : une réappropriation du langage
Précision poétique

V – Sentiment religieux et métaphore explosive
Le point de vue anthropologique : le besoin de métaphores
« Cristallisation » sentimentale et métaphorique
Comment parler de Dieu
Querelle (de mots) théologique sur la formule eucharistique
Contre le doute comparatif : l’expérience mystique
La métaphore « explosive » : ressentir l’impensable
Conclusion : la mesure de l’homme qui ressent

Explicit. Du sentiment au style : matière et phénomène

Bibliographie

116567-75


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :