Le corps commutatif: de la télévision à la visiophonie



Le corps commutatif: de la télévision à la visiophonie



:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Avant-propos

Introduction

Partie 1 : Corps et médias

Une relation contractuelle et affective ;
Un besoin de plaisirs ;
Retour en arrière ;
Une communauté télévisuelle ;
Nécessité de la fête ;
« Il est toujours bon de se rappeler qu'il ne faut pas prendre les gens pour des idiots. » ;
Un corps collectif ;
La confrontation : une cérémonie télévisuelle ;
De Vidéo-gags aux « vidéo-gages » ;
Sphère privée et sphère publique : un enchevêtrement ancien ;
La valorisation de l'expérience personnelle ;
De plus en plus d'amour et d'intimité à la télévision !
Une relation corporelle ;
Dès sa naissance, la télévision est corporelle ;
Du corps au sexe : communication et communion à la télévision ;
L'enjeu d’une recherche ;
Vidéosphère et vidéo-sexe ;
La libération par le « X » : libération extatique ou libération du média ?
Le X anticipateur de l’évolution des médias ;
Le X au sein d’une ample demande sociale de communication.

Partie 2 : Le corps sur internet

Une véritable innovation en termes d’usage ;
Une filiation d’usage ;
Ce n’est pas du virtuel !
Ce corps communicant hors et dans le média !
Internet media tactile ?
Le recours à une esthétique de la communication ;
Circulation dans l’image ;
L’ubiquité temporelle du corps ;
La fenêtre oubliée ;
Plaisir iconique ;
Trois modalités filmiques et esthétiques de la webcam ;
Artistes et usagers : même combat contre la primauté de l’œil !
De Handsight au Corpocinéma (Entrons le plus possible dans l’image) !
De la physique du texte à l’entr’images ;
De l’explication soliloqueuse à l’@perception assimilatrice ;
L’@pprésentation commutative ;
Du collectif corporel à la communautisation commutative.

Partie 3 : Le projet initial d’associer phénoménologie et anthropologie visuelle

Complémentarité des approches phénoménologique et anthropologique ;
L’anthropologie visuelle : une discipline du sens ;
Le défaut de légitimité du document audiovisuel et multimédia ;
Un projet initial stabilisé ;
Mode simple (a) ou double et simultané (a et b en même temps) ;
La gestion de l’imprévu en anthropologie hypermédia ;
De la difficulté à nommer une anthropologie du réseau électronique !
Les promesses du couplage de l’anthropologie hypermédia à la « virtual ethnography » ;
Les principes de la virtual ethnography ;
L’adaptabilité d’une ethnographie ;
Un cadre évolutif de recherche de type « flahertien » ;
De l’intérêt de l’esthétique et de l’expérience esthétique : vers une « œuvre-limite » !
D’autres terrains de recherche.

Conclusion 

Vers une anthropologie phéno-commutative

Bibliographie

Travaux de l’auteur mentionnés

Annexes

Table des illustrations

120431-43