Etudes mongoles et sibériennes, n°21, 1990



Etudes mongoles et sibériennes, n°21, 1990



:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Laurence Delaby, Se percer l'oreille pour garder son âme chez les Ghiliak et les Aïnous de Sakhaline
A propos des boucles d'oreille ghiliak (nivx) rapportées de Sakhaline au siècle dernier et conservées au Musée de l'Homme, l'auteur cherche les raisons symboliques qui poussaient tous les hommes ghiliak à porter jadis un anneau à l'oreille. Une comparaison avec les Aïnous voisins suggère que la raison de cette coutume est en relation avec la survie de l'âme après la mort.

Larissa Sat Bril, La première coupe des cheveux chez les peuples du Saïan-Altaï
Chez tous les peuples nomades du Saïan-Altaï (Sibérie méridionale), existait et existe encore de nos jours une tradition concernant la première coupe de cheveux des enfants, liée à la représentation qu'ils ont de l'âme, dont le siège est censé se trouver dans les cheveux. Lors de ce rite, surtout si l'enfant est un garçon, on proclame son véritable nom, tenu secret jusque-là. Ce rite, constitué en fête à laquelle chaque membre de la parenté se doit de participer par le don d'une tête de bétail à l'enfant, marque le passage de l'enfance à l'âge adulte, reconnaissable dès lors au port de la natte.

D. Tangad, Coutumes mongoles liées aux poteaux de yourte
Après avoir répertorié les coutumes mongoles liées au poteau de la yourte, l'auteur en tente une explication par la vénération dans laquelle le tiennent les Mongols et le caractère faste qu'ils lui attribuent, lié à sa fabrication en bois de bouleau. L'importance de cet arbre dans le chamanisme amène l'auteur à voir dans le poteau de yourte son substitut, axe des trois cercles de la yourte (anneau de compression, bord supérieur du treillis, bord inférieur du treillis) représentant les trois mondes, supérieur, médian et inférieur.

Roberte Hamayon, Rites de mariage bouriates
L'auteur traduit et présente quatre descriptions de rituels de mariage bouriates, illustrant par leurs variations l'état d'hésitation entre deux types de formule d'échange matrimonial qui caractérise cette société à la charnière des XIXe et XXe siècles.

Roberte Hamayon, Tribus, clans et ulus bouriates à la fin du XIXe siècle
L'auteur présente les données relatives aux Bouriates du recensement fait par l'administration impériale russe en 1897, selon la version révisée publiée par Patkanov en 1912. Ces données, très détaillées, peuvent constituer une base précieuse pour l'étude de l'organisation territoriale et clanique.

Jean-Louis Gouraud, Les derniers aigliers. Notes d’un voyage au Kazakhstan
Lors d'un voyage au Kazakhstan, l'auteur a pu participer à une chasse à l'aigle royal, activité traditionnelle des Kazakhs qui, après avoir subi une éclipse, est à nouveau à l'honneur. Il rapporte ses entretiens avec les aigliers, et détaille leurs techniques de capture et de dressage des oiseaux.

Titre Etudes mongoles et sibériennes, n°21, 1990
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 21
Partie du titre Tome 21
Auteur Auteurs divers
ISSN 07665075
Éditeur Centre d'Études Mongoles et Sibériennes (EPHE)
CLIL (Version 2013 ) 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
3111 Anthropologie
Date de première publication du titre 01 novembre 1990
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: J      93 Thema subject category: JHM
Support Livre broché
Nb de pages 152 p.
ISBN-13 9791092565195
Référence 115518-91
Date de publication 01 novembre 1990
Publication , France
Nombre de pages de contenu principal 152
Illustrations 18 Illustrations
Format 16 x 24 x 1 cm
Poids 280 gr
Prix 12,00 €
 
115518-91


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

la revue :