Des idées à la réforme



Des idées à la réforme

Jean Zay et l'expérience des classes d'orientation, 1937-1939


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Introduction

Première partie.  Avant la réforme, des facteurs d'émergence : reformer la pensée pour penser la réforme

Introduction de la première partie

Chapitre 1. Un contexte, celui de l'histoire de l'école unique
1. Les origines de l'école unique
2. Les Compagnons de l'Université nouvelle
3. Instances de réflexion et premières mesures après la guerre

Chapitre 2. Une initiative emblématique, l'expérience de l’amalgame
1. Fondements de l’amalgame
2. Réactions à l’amalgame
3. Prolongements de l’amalgame : la gratuité de l’enseignement secondaire

Chapitre 3. Des idées fondatrices au carrefour de préoccupations institutionnelles et pédagogiques
1. L’idée de rapprochement entre les différents ordres d’enseignement
2. L’idée d’une année commune à l’entrée dans l’enseignement secondaire (ou du second degré)
3. L’idée de réorganisation de la classe de sixième
4. L’idée d’orientation : la référence aux aptitudes
5. L’idée de rénovation pédagogique : la référence aux méthodes actives
6. Un lieu de rencontre de l’ensemble de ces idées : le Congrès du Havre de 1936
Conclusion de la première partie

Deuxième partie.  Du projet aux textes officiels

Introduction

Chapitre 1. Un texte de cadrage : le projet de loi de mars 1937
1. L’exposé des motifs
2. Le projet de loi

Chapitre 2. Des textes précisant les conditions de mise en œuvre de l’expérience
1. Pourquoi des classes d’orientation ?
2. Un principe : repérer les aptitudes pour mettre l’homme qui convient à la place qui convient
3. Une mise en œuvre du principe de l’école unique
4. Une conception éducative et pédagogique des classes d’orientation
5. Une réorganisation de la répartition disciplinaire
6. Des méthodes actives
7. Une orientation scolaire… en aucun cas une orientation professionnelle
8. Une classe… ou des classes d’orientation ?
9. Une place importante pour les parents
10. Un modèle médical de référence

Chapitre 3. Une logique de réforme en profondeur de l’enseignement secondaire
1. Les classes d’orientation pas suffisantes pour l’orientation
2. De nouveaux horaires pour un rapprochement entre la sixième et l’année préparatoire des écoles primaires supérieures
3. Les programmes
4. Des méthodes actives
Conclusion de la deuxième partie

Troisième partie.  Des débats préparant et accompagnant la réforme

Introduction

Chapitre 1. Défense et attaque des classes d’orientation
1. Quelle logique d’orientation ?
2. Qui oriente ?
3. Quelles bases de décision ?

Chapitre 2. Interrogations sur l’enseignement secondaire
1. Orientation et enseignement secondaire
2. Des oppositions contradictoires au cœur de la réforme : le démo-élitisme

Chapitre 3. Une logique de compromis en réponse aux débats
1.  En conclusion des débats : l’intervention de Jean Zay à la commission Enseignement de la Chambre des députés
2. La mise en œuvre d’une politique de compromis
Conclusion de la troisième partie

Quatrième partie.  De la mise en œuvre de la réforme à son terme

Introduction

Chapitre 1. Première année, premiers bilans : des constats rassurés et des insatisfactions
1. Organisation administrative de la classe d’orientation
2. Caractéristiques des élèves concernés
3. Modalités pédagogiques
4. Mise en œuvre du processus d’orientation
5. En conclusion des deux rapports

Chapitre 2. Deuxième année, des bilans plus précis : une évolution notable des pratiques
1. Quelle évolution de l’implantation des centres ?
2. L’organisation des classes d’orientation
3. Le choix des options
4. La pédagogie générale
5. Que se passe-t-il après la classe d’orientation ?
6. Fonctionnement et résultats de la Commission instituée par le Conseil supérieur de l’instruction publique au niveau de la 7e
7. En conclusion du rapport

Chapitre 3. Les réalisations locales : des logiques spécifiques
1. Les raisons de l’implantation
2. L’organisation de l’établissement
3. Le personnel
4. Le processus d’orientation
5. Les classes d’orientation et la pédagogie
6. Les données de l’enquête de la Revue Esprit

Chapitre 4. Derniers bilans, derniers débats…  la fin d’une expérience ?
1. Les débats au Conseil supérieur de l’instruction publique
2. D’un soutien critique à une critique soutenue
Conclusion de la quatrième partie
1. Le national et le local : des logiques distinctes
2. Il n’existe pas une mais plusieurs classes d’orientation

Conclusion générale

Après la réforme

Sources et bibliographie

Archives

Bibliographie

123063-27