Des marchés sans prix



Des marchés sans prix

Une économie politique du crédit à Paris, 1660-1870


:: Résumé    :: Détails


Aujourd’hui les institutions de crédit vont de soi : qu’en était-il sous l’Ancien Régime qui ne possédait pas d’institutions financières modernes ? Paris, entre 1660 et 1870, est un laboratoire idéal pour répondre à la question : à la fois grand centre financier et lieu de tous les bouleversements qui marquent l’Europe d’alors. Or le crédit s’y développe grâce aux notaires qui favorisent sa diffusion bien au-delà d’une petite minorité masculine et riche. On est loin des schémas courants selon lesquels un système financier ne peut s’épanouir sans bourse et sans assemblée représentative forçant l’État à payer ses dettes. Mettant en œuvre une méthodologie neuve, le livre montre combien l’histoire influe sur l’évolution des marchés. Et, comme l’analyse du crédit à Paris renvoie aux attentes et aux représentations des acteurs – prêteurs ou emprunteurs –, elle permet aussi de mieux saisir en quoi ils contribuent à l’histoire, notamment lors de ces grands chocs que sont l’épisode de Law et, plus encore, la Révolution.

Titre Des marchés sans prix
Sous-titre Une économie politique du crédit à Paris, 1660-1870
Auteurs Bernadette Barrière, Philippe Hoffman, Gilles Postel-Vinay, Bernard Rémy, Rémi Crouzevialle, Jean-Laurent Rosenthal
Numéro 105
Éditeur Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales
Date de première publication du titre 2001
Support Livre broché
Nb de pages 448 p.
ISBN-10 2-7132-1379-7
ISBN-13 978-2-7132-1379-3
GTIN13 (EAN13) 9782713213793
Référence 008916-01
Année de publication 2001
Nombre de pages de contenu principal 448
Poids 810 gr
Prix 38,00
 
008916-01


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :