Un long chemin semé d'objets cultuels



Un long chemin semé d'objets cultuels

Le cycle initiatique aranda
Marika Moisseeff


:: Résumé    :: Détails


De Durkheim à Lévi-Strauss, en passant par Mauss et bien d'autres, les textes fondateurs de l'anthropologie française se sont profondèment inspirés de l'ethnographie d'un groupe aborigène d'Australie, les Aranda, tout particulièrement en ce qui concerne la religion, la parenté et le totémisme. L'auteur présente ici une analyse détaillée du matériel ethnographique aranda légué par ces auteurs, enrichie par les données plus actuelles portant sur des communautés voisnes. Elle rénove ainsi certaines conceptions classiques, quelque peu figées, que le public français adopte trop souvent pour considérer l'organisation sociale et la cosmologie des Aborigènes australiens. Elle démontre aussi que le “rêve” aborigène renvoie moins aux temps passés et mythiques qu'à une entité dynamique se référant à l'espace, au paysage singulier du continent australien. De même les catégories de parenté et le totémisme répondent moins à une nécessité exclusivement classificatoire qu'à une logique relationnelle exigeant le renouvellement des liens d'une génération à l'autre.

Titre Un long chemin semé d'objets cultuels
Sous-titre Le cycle initiatique aranda
Partie du titre Numéro 33
Auteur Marika Moisseeff
Collection Cahiers de l'homme
Éditeur Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales
Date de première publication du titre 01 janvier 1995
Support Livre broché
Nb de pages 280 p.
ISBN-10 2-7132-1190-5
ISBN-13 978-2-7132-1190-4
GTIN13 (EAN13) 9782713211904
Référence 005943-01
Date de publication 01 janvier 1995
Nombre de pages de contenu principal 280
Poids 440 gr
Prix 21,00 €
 
005943-01


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Alain Testart
Des classifications dualistes en Australie
Essai sur l'évolution de l'organisation sociale
Travaux et documents