La migration italienne dans la Suisse d'après-guerre



La migration italienne dans la Suisse d'après-guerre


Édité par Morena La Barba, Christian Stohr, Michel Oris, Sandro Cattacin

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Sandro Cattacin, Michel Oris – Introduction : L'apprentissage de la xénophobie

Partie I : Politique

Christian Stohr – Des représentations au dispositif de régulation: la politique d'admission des travailleurs étrangers en Suisse entre 1945 et 1959 ;
Matthias Hirt – L'administration fédérale et la migration italienne pendant les années 1960: un dialogue refusé ;
Christelle Maire – La représentation des immigrés italiens dans les affiches politiques de 1965 à 1981: construction et déconstruction d'une image ;
Angelo Maiolino – La construction des identités dans le débat politique: du danger de la "surpopulation étrangère" à la méditerranéisation de la Suisse ;
Giuseppe Fonte – L'intégration des immigrés italiens à Lausanne, un modèle de réussite ?

Partie II : Identités

Morena La Barba – Les ciné-clubs de la Federazione delle Colonie libere italiane in Svizzera: naissance d'un mouvement culturel dans la Suisse des années 1960 ;
Morena La Barba – Alvaro Bizzarri et la naissance d'un cinéaste migrant: scénario d'une rencontre ;
Paolo Barcella – Se sentir étranger: écritures des immigrés italiens dans la Suisse alémanique au début des années 1970.

Partie III : Travail

Mattia Pelli – Se sentir étranger. La discrimination racontée par les travailleurs italiens immigrés de l’aciérie Monteforno ;
Christian Stohr – Compagnon ou concurrent déloyal? Les travailleurs étrangers dans les correspondances quotidiennes de deux syndicats dans les années 1950.

115280-64