J'ai dessiné la guerre



J'ai dessiné la guerre

Le regard de Françoise et Alfred Brauner

Préface de Irina Bokova
Coordination éditoriale de Rose Duroux
Directeur éditorial Catherine Milkovitch-Rioux

:: Résumé    :: Sommaire    :: Compléments    :: Détails


Cet ouvrage retrace l'histoire des conflits contemporains à partir de dessins d'enfants qui en livrent un témoignage poignant. L’intérêt spécifique pour le dessin d’enfant dans la guerre s’est réellement forgé pendant la guerre d’Espagne (1936-1939), au moment où Françoise et Alfred Brauner, engagés dans les Brigades Internationales, ont testé l’apport de l’expression graphique, sa fonction réparatrice, sa faculté cathartique. Toute leur vie, ils glaneront des dessins d’enfants dans la guerre (aux dessins d’Espagne sont venus s’ajouter ceux des camps de concentration, du Japon, du Vietnam, d’Algérie, du Liban, du Cambodge, du Salvador, d’Afghanistan, de Palestine, de Tchétchénie...), les commenteront avec minutie et en révèleront les enseignements. En 1999, lors de l’exposition de plus de deux cents de ces dessins des guerres du monde, au siège de l’Unesco de Paris, on considéra que la collection faisait partie du « patrimoine de l’humanité ».
Ce livre permettra à tous les publics d’aborder les guerres contemporaines d’un point de vue exceptionnel, « à hauteur d’enfant ». Les dessins peuvent susciter débat et analyse, sur l’image elle-même, sur l’importance, la valeur et les limites du témoignage, sur l’appréhension des conflits contemporains dans leurs spécificités, sur les droits de l’homme et la protection de l’enfance, et sur la nécessité d’écouter toutes les voix, en particulier celles des enfants. Il n’est cependant pas destiné directement aux enfants : certains dessins et leurs légendes, très durs, peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes. Les analyses de Françoise et Alfred Brauner, restituées ici, révèlent une interprétation éclairante, parfois violente, mais également subjective : elles relèvent d’un regard, avec ses limites, ses erreurs parfois, reflètent la pensée d’une époque.
Il s’adresse tout particulièrement aux enseignant-e-s du primaire et du secondaire souhaitant aborder la guerre en classe : s’il est beaucoup question des guerres dans les programmes d’histoire de l’école primaire, on ne s’interroge jamais sur la guerre. Il faut attendre la classe de troisième, et surtout celle de première, pour que les élèves étudient « les nouvelles conflictualités » contemporaines. Les enseignant-e-s pourront sélectionner parmi ces dessins, en fonction de leurs choix pédagogiques et de l’âge de leurs élèves, des témoignages de la guerre vécue à hauteur d’enfant, dans le cadre des cours d’histoire et d’instruction civique, sur la question des droits humains et des droits de l’enfant.

Titre J'ai dessiné la guerre
Sous-titre Le regard de Françoise et Alfred Brauner
Préface de Irina Bokova
Coordination éditoriale de Rose Duroux
Directeur éditorial Catherine Milkovitch-Rioux
Éditeur Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
CLIL (Version 2013 ) 3771 BANDE DESSINEES, COMICS, MANGAS
3000 SCOLAIRE
Description public visé Enseignants du primaire et du secondaire
Date de première publication du titre 19 décembre 2011
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: YP      97 Thema educational purpose qualifier: 4Z-FR
Avec Bibliographie ; Commentaires
Support Livre relié
Nb de pages 160 p. Bibliographie . Commentaires .
ISBN-10 2-84516-527-7
ISBN-13 978-2-84516-527-4
GTIN13 (EAN13) 9782845165274
Référence 113655-37
Date de publication 19 décembre 2011
Nombre de pages de contenu principal 160
Illustrations 94 Illustrations
Format 21 x 24 x 2 cm
Poids 648 gr
Prix 30,00 €
 
113655-37


Le Comptoir dans le Quartier latin

Venez découvrir notre espace de vente et d'animation. Vous y trouverez les ouvrages de nos éditeurs & tous les numéros de leurs revues.
Plus de renseignements
ici


Autres titres dans...

les domaines :


autre suggestion :

Product image
Irène MATHIER
Entre mémoire collective et mémoire familiale
L'héritage d'un trauma collectif lié à la violence totalitaire
Le social dans la cité n° 6