La place de la Palestine dans la stratégie britannique



La place de la Palestine dans la stratégie britannique

Aux origines du remodelage européen du Proche-Orient


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Introduction - L'influence de Mahan sur l'histoire : l'impact du développement de la science géopolitique
sur le Proche-Orient ottoman

Pour sortir du « choc des civilisations » ?
La mer nourricière : l'approche navaliste de la stratégie
Naissance et décadence du navalisme britannique
La terre et le fer : la contre-offensive continentaliste-libérale
1904-1906 : vers une transition stratégique
Terre-père ou mer-mère : images et représentations de l'opposition
continentalisme/navalisme
Contre le mutisme historiographique : l’influence de la géopolitique
sur l’histoire diplomatique
CHAPiTRE I – Rivalités et frictions : de l’intérêt stratégique
international du Proche-Orient

La diplomatie britannique à la recherche de nouveaux débouchés
impériaux : le Proche-Orient, nouvel espace de développement géopolitique
« L’invention » du Moyen-Orient
Esquisse d’une fraternité stratégique anglo-américaine
Le tournant continentaliste post-colombien
L’armée ou la flotte ? Les Conservateurs et la consolidation du dogme navaliste
Le Proche-Orient entre politiques stratégiques et culturelles
La France : un adversaire politique
Les politiques culturelles, dernier rempart de la présence française
au Levant ?
Continentalisme et autocratie : la stratégie, un révélateur de la culture
Qui vivra par le feu périra par le feu : le cas de la Russie, adversaire
stratégique
Le dilemme stratégique allemand : l’Allemagne, puissance continentale
navaliste ?
Culture et religion au service de la stratégie
Le dilemme stratégique britannique : la Grande-Bretagne, puissance
maritime continentaliste ?
CHAPiTRE II – La compétition impériale face à l’homme malade :
la Grande-Bretagne au chevet de l’histoire

Stratégie, économie, culture : les trois clefs de la Sublime Porte
L’homme malade au bord du gouffre : les finances ottomanes, une arme
visant la capitulation de l’Europe continentale ?
La chrétienté démocratique contre l’Islam autocratique : première
ébauche d’une opposition religion/politique
La magnanimité maritime britannique a` l’ épreuve : contre la force
des canons, la puissance des idées
Dégénérescence et régénération : le navalisme britannique, un
impérialisme des droits de l’homme ?
L’Islam politique face au navalisme anglo-américain : des valeurs
spirituelles de l’impérialisme maritime
La démocratie comme cheval de bataille, l’ économie comme cheval de Troie : la Turquie ottomane, une puissance européenne ?
Le mouvement occidental contre l’Orient immuable : la Grande-
Bretagne entre pragmatisme géopolitique et messianisme impérial
L’Empire ottoman dans l’imaginaire géopolitique britannique :
représentations de l’espace et du temps
« La » civilisation contre « les » civilisations : l’impérialisme maritime,
un système universel ?
La Grande-Bretagne et la voie de la modernité : la question du
messianisme impérial
La mère, le berger et le prophète : de l’arsenal discursif géopolitique
Le médecin, le marchand, le prêtre mais pas le soldat : seconde salve
rhétorique
L’entrée de la Turquie en Europe et la réappropriation symbolique
du passé biblique
L’héritage philosophique de la géopolitique maritime : du libéralisme
a` l’utilitarisme, ou des justifications socio-politiques de l’impérialisme
européen

Une unité européenne bien opportuniste...
Le pragmatisme géopolitique de retour : la question d’un « droit naturel »
a` l’expansion
La concurrence économique au secours de l’hégémonie stratégique
Le navalisme victime de son succés
De Mahan a` Mackinder, en passant par Turner : la théorie des espaces
clos et son application au Proche-Orient
CHAPiTRE III – Contre la désunion de l’Europe, la désignation
d’un ennemi commun : le partage de l’Asie et les origines d’un
« choc des civilisations » au Proche-Orient

Japon, Etats-Unis, Grande-Bretagne : une alliance de puissances
maritimes au service des intérêts Pacifique britanniques

L’Europe, un continent tiraillé entre ambitions « politiques » et
« nationales »
Entre marxisme et anti-colonialisme : les valeurs navalistes face
au défi de la globalisation
L’unité de l’Asie, un mythe géopolitique ?
L’unité de l’Occident, un mythe géopolitique ?
Budgets navals et suprématie maritime asiatique : l’impossible
combinaison
L’alliance anglo-japonaise, une alliance providentielle pour les intérêts
américains
Le Japon, une nation occidentale... le Japon, une nation européenne ?
La « collision des civilisations » : une manœuvre géopolitique ?
De l’inutilité des stations navales en Extrême-Orient à la nécessité
d’une présence continentale au Proche-Orient
La ségrégation plutôt que l’agrégation : le « choc des civilisations »,
un modèle vital pour l’Europe ?
L’occidentalisation de l’Asie, une arme à double tranchant
« Collision des civilisations », racialisme et racisme
« Collision » et globalisation : l’Asie, une menace culturelle et
économique pour l’Occident
Conflits culturels et conflits politiques : la Chrétiente´ contre l’Islam
ou l’Europe contre le Proche-Orient ottoman ?
De l’influence de la géopolitique américaine : vers une « zone Monroe »
britannique au Proche-Orient
CHAPiTRE IV – Le compromis navaliste au Proche-Orient :
la Palestine,

État tampon britannique ou « État imaginé » ?

1. La gestion libèrale de la crise d’Aqaba, symbole d’une nouvelle ère
diplomatique au Foreign Office

La genèse de la crise : les frontières égyptiennes de 1841 a` 1906
La traverseé britannique du Sinai¨ : janvier 1906, le développement
de la crise
La crise de 1906 comme catalyseur des appétits continentaux libéraux
Grey, l’Arménie et l’échec des flottes : la Royal Navy, une arme
perfectible au Proche-Orient
Grey contre Cromer ou la fossilisation de l’opposition navalisme/
continentalisme
1906, l’ Égypte des Libéraux britanniques n’est plus « une île »
2. Localisation, populations, religion : nation ? Les navalistes et
l’invention d’un nationalisme artificiel

La Palestine entre mythes et réalités
Le glissement continentaliste de 1906-1908 : vers une politique
d’occupation de la Syrie
Les menaces contre la suprématie navale de Suez comme prétexte a`
une continentalisation de l’impérialisme britannique : le paradoxe
d’Aqaba
Croissance physique et croissance « spirituelle » : l’impérialisme, une
fonction vitale de l’ État-nation ?
Le Proche-Orient, « avant-poste de la barbarie » en Europe ou
« avant-poste de la civilisation » en Asie ?
Un  État à imaginer, des communautés a` installer
De l’« État imagine´ » a` l’État fabriqué
3. De la théorie a` la pratique : la démographie ottomane, une arme
stratégique défensive

La Palestine de Gaza a` Haïfa, nouveau siège de l’influence britannique
contre l’Allemagne, la France et la Russie au Proche-Orient ?
L’« État imaginé » britannique : quel rôle pour les communautés juives
sur le théâtre du Proche-Orient ?
De « l’avant-poste de la civilisation » au « pont entre les civilisations » :
la Palestine, symbole du renouveau politique de l’Orient ottoman ?
Le sionisme dans le jeu des puissances
L’impact des concepts de la géopolitique anglo-saxonne : le sionisme
comme élément modernisateur
L’« État imaginé » britannique en Palestine : un projet politique ou
stratégique ?
La Palestine et l’Irak : une tragique actualité des théories mahaniennes
De l’« État imaginé » a` la Palestine fantasmée
CONCLUSION – Le tournant de Gallipoli : la Première Guerre
mondiale et le chant du cygne navaliste

Le navalisme et la Palestine : une complémentarite´ fragilisée dans
le Bosphore
La Première Guerre mondiale, un conflit entre puissances maritimes
et puissances continentales
« L’Angleterre n’est plus une île » : la lente agonie du navalisme
politique
ÉPILOGUE – La Déclaration Balfour et l’héritage des controverses
entre continentalistes et navalistes
.................................... 373

112899-20